sur le web

Zola, portrait d’un citoyen-reporter chinois

Remarquable portrait d’un jeune blogueur chinois très attachant dans Le Monde, sous la plume de Brice Pedroletti : Zhou Shuguang, alias “Zola” (ou Zuola en chinois), 27 ans, est un citoyen-reporter qui ne manque pas de courage :

(noir)“Sa bataille contre la censure est épique : il lui a fallu héberger son blog à l’étranger, déjouer, en créant un accès sécurisé, la Grande Muraille virtuelle qui bloque la lecture des sites indésirables en Chine, et redoubler d’imagination pour se faire connaître dans la jungle du Net chinois.”

(/noir)

Zola a inventé une formule originale pour financer ses reportages à travers toute la Chine :

(noir)“Petit à petit, Zola met au point un modèle économique : ses lecteurs sont invités à le financer – PayPal, virements bancaires, tout est possible. Il rend compte des dons sur Internet, et de ses dépenses.”

(/noir)

Son blog est ici, pour ceux qui lisent le chinois…

—-
Complément :

Moktarama signale en commentaire que les billets de Zola sont traduits en français et publiés sur Marianne2 (ce que Le Monde omet en effet de mentionner :

Marianne2 :

(noir)“Zhou Shuguang, alias Zola, est l’un des plus célèbres blogueurs de Chine. Retrouvez chaque jour sur Marianne2.fr son point de vue sur son pays à l’heure des JO. Aujourd’hui, leçon de choses : comment publier son blog sans être censuré ?”

(/noir)

1 Comment

  1. Vous pourriez informer vos lecteurs que ledit Zola est publié et traduit en français, et ce depuis quelques jours, quasi-quotidiennement par Marianne2.fr, journal pour lequel il écrit spécifiquement des articles à l’occasion des JO.

    Le Monde aussi, d’ailleurs, pourrait se fendre de cette information après avoir publié ce portrait dithyrambique…j’aime cette attention que se portent entre eux les collègues de la “grande famille du journalisme” 🙂

    Par ailleurs, les lecteurs de Marianne semblent n’avoir pas saisi la subtilité de ses propos – échapper à la censure devient une habitude, je suppose – , nous faisant retomber dans le débat de la qualité du lectorat, ainsi un correctif de la rédaction – destiné aux lecteurs – est en tête du billet ci-dessous :

Comments are closed.