10 Comments

  1. Réponse… demain (enfin, vu l’heure, demain c’est déjà aujourd’hui).

    Alors… à tout à l’heure… B-)

  2. Slate aurait bien besoin de sang neuf : j’y ai trouvé du convenu d’il y a trente ans sous une vieille plume, c’est sidérant.

  3. Slate, donc.

    Je suis assez dubitatif sur le projet (voir débarquer Attali, Le Boucher et Colombani, waouh… ), mais je trouve que tu t’en es bien tiré dans ta chronique. Finalement, “pas tout à fait dedans ni dehors”, c’est plutôt bien vu comme positionnement.

  4. @narvic : dans Vienna (mon lecteur RSS), l’auteur de Ce que le Net a dit de Salte est Johan Hufnagel ? Bug ? J’ai lu l’article avec grand intérêt mais ce n’est qu’à la fin que je m’en suis rendu compte, grâce au singe, bien sûr. C’est Vienna ou le log de JH est partagé ?

    Je suis assez impressionné/agréablement surpris par le fait que tant de pointures de l’écriture Web (pour moi, du moins) se retrouvent sur Slate.

    Ce sera peut-être ça, sa force et sa crédibilité. En tous, cas, ça suscite la curiosité (bien plus que Medipart, que j’ignore parce que payant, et que Rue89, que je trouve un peu trop dense et éparpillé pour le temps dont je dispose, pour ne prendre que ces deux-là).

  5. Je dirai “Excellente expertise sur Slate du consultant Narvic”.

    Et je serai franche de chez Franche, parce que j’aime bien vous lire.

    Le plus dur est fait : vous fûtes coopté chez Slate, vos mérites sont désormais gravés dans le marbre 2.0.

    Mais ne perdez pas de vue que la vraie force, sur l’Internet, vient des électrons libres.

    D’aventure excitante en équipée passionnante, ce qu’on accumule le plus facilement ce sont les casseroles et les étiquettes.

    Et s’il est vrai que c’est dans les vieilles marmites qu’on fait la meilleure soupe, c’est à cause du vieux gras qui colle au fond.
    Mefiez-vous de l’entropie …

    Et non, je n’ai pas dit “récupération” … mais je l’ai pensé très fort 🙂

  6. Merci à tous.

    Je vous rassure tout de suite, ça continue aussi sur novövision. Bon j’y reparle de Slate.fr, car ça m’occupe un peu l’esprit en ce moment. 😉 Mais ça va se calmer…

    @ JBB et Szarah

    J’aime bien la formule de “consultant”. C’est un peu ça l’idée. C’est comme blogueur qu’on m’accueille là-bas. Blogueur je reste donc.

    Et tant qu’à bloguer à propos de Slate.fr, autant le faire aussi là-bas…

    @ JBB et jrm

    Le format me semble plutôt inédit, dans les sites “de journalistes” : un format magazine, autour d’une équipe de chroniqueurs (journalistes et pas journalistes confondus)..

    Alors après, tout dépendra de la qualité des contenus proposés… et du talent des chroniqueurs…

Comments are closed.