Le moment cybernétique. La constitution de la notion d’information

{“Le moment cybernétique. La constitution de la notion d’information”}, Mathieu Triclot, 2008, Champ Vallon, 420p., 29€.

Normalien, agrégé de philosophie, Mathieu Triclot est maître de conférence en philosophie des sciences à l’Université de technologies de Belfort-Montbéliard. Ses recherches portent sur les rapports entre les technologies de l’information et la philosophie (présentation de l’éditeur).

{“Le moment cybernétique”} est un livre difficile mais il propose un voyage intellectuel fascinant au moment précis de l’histoire des sciences et des techniques où s’est forgée cette notion mathématique d'{“information”}, qui allait permettre la naissance des premiers ordinateurs.

Ce n’est pas un livre d’histoire de l’informatique, mais une étude d'{“épistémologie historique”} des concepts scientifiques, qui prend pour objet la tentative de création, dans les années 1940 et 1950, d’une nouvelle science : {“la cybernétique”}. Cette tentative sera un échec, quand bien même les concepts forgés par la cybernétique irriguent aujourd’hui en profondeur les sciences et la pensée contemporaines. Ils ont influencé en profondeur la formation des neuro-sciences et des sciences cognitives d’une part, le développement formidable de l’informatique et le projet singulier de l’Intelligence Artificielle de l’autre.