Mediapart : des doutes, toujours des doutes

Je n’avais pas reparlé de Mediapart ici, depuis que “se sont refermées les portes du pénitencier” (je sais, ça fait deux fois et c’est toujours aussi mauvais. Mais ça m’amuse toujours autant :o) ). Je n’en rajoute pas, après huit billets en un mois, essentiellement à charge… Et je souhaite bon vent à sa rédaction.…