sur le web

Slate.fr est en ligne aujourd’hui

On l’attendait depuis un petit moment déjà. Slate.fr Magazine, une version française du célèbre site d’information américain Slate.com est en ligne aujourd’hui.

Dans une version béta rendue public hier, et dont les codes d’accès se sont rapidement diffusés sur Twitter, relayé par lepost.fr, le site a mis en ligne “sa profession de foi”. Tandis que les co-fondateurs du site ont expliqué leur projet et leur démarche dans la presse. Petit panorama de cette veille de lancement…

Slate.fr : “Qui sommes nous ?”

(noir)Slate.fr, entreprise indépendante contrôlée par ses fondateurs, a pour ambition de devenir l’un des principaux lieux en France d’analyses et de débats dans les domaines politiques, économiques, sociaux, technologiques et culturels.

(noir)Nous proposerons, en accès libre et gratuit, des analyses, des chroniques, des billets d’humeur, des sélections de liens, de dessins, de photographies et de vidéo, qui mettront en perspective et éclaireront les faits d’actualité et les phénomènes de société en les confrontant avec les contributions des internautes.

(noir)Face à la complexité et aux défis du monde contemporain et en particulier de la crise actuelle, il est impossible de s’abriter derrière des grilles de lecture préconçues. L’analyse de faits avérés, la prise de distance, le recul, la confrontation d’idées, l’argumentation sont pour nous préférables aux réflexes partisans ou militants.

(noir)Slate.fr met en ligne des signatures reconnues, fait appel à des journalistes indépendants issus de la presse traditionnelle et de l’univers du Net.

(noir)Slate.fr a noué un partenariat éditorial exclusif avec Slate.com qui appartient au groupe Washington Post. Slate.com est le cinquième site de presse aux Etats-Unis par l’audience, le premier qui ne soit pas la traduction numérique d’un journal ou d’une chaine de télévision. Slate.com est le magazine d’information en ligne qui possède la plus grande crédibilité outre-Atlantique.

(noir)Nous analyserons et commenterons l’actualité avec le ton à la fois rigoureux, pertinent, distancié, ironique et parfois provocateur qui a fait la réputation et le succès de Slate.com aux Etats-Unis. Slate.fr ajoutera à ses propres articles, blogs, vidéos, dessins, photographies et contributions des internautes, ceux et celles édités par Slate.com, traduits en français, que nous aurons choisi pour vous.

(noir)Les fondateurs : Jacques Attali, Jean-Marie Colombani, Johan Hufnagel, Eric Le Boucher, Eric Leser.

(/noir)

—-

Plusieurs des co-fondateurs du site l’ont présenté dans la presse :

(L’express) Slate débarque en France

Co-fondateur de slate.fr (nouveau site d’info, gratuit et lancé ce 10 février 2009), Eric Leser répond à l’Express : « Bien que peu connu du grand public slate.com est très célèbre dans la blogosphère, ce qui permet d’attirer les meilleurs blogueurs ». Le contenu se veut « magazine » Le site ne souhaite pas faire de l’actualité en temps réel et ne proposera pas de reportage, mais plutôt des articles de fond, de l’analyse. Contrairement à Médiapart ou Bakchich, il ne se lancera pas dans la course aux révélations.

(AFP) Colombani lance mardi Slate.fr, site gratuit d’analyses et de commentaires

Co-fondateur de slate.fr, version français de slate.com, nouveau site d’info gratuit lancé ce mardi 10 février, Jean-Marie Colombani répond à l’AFP : L’équipe permanente compte “sept à huit personnes” et il y aura au total une “quarantaine de collaborateurs” avec les pigistes. Les fonds réunis se situent “entre 3 et 3,5 millions d’euros pour trois ans” (slate.fr sera détenu majoritairement par ses fondateurs). Slate.fr sera financé par la publicité et la vente de contenu à des tiers. Un partenariat commercial a été conclu avec l’opérateur téléphonique Orange qui achètera du contenu à Slate.fr.

(Le Figaro) Slate.fr, «un journalisme distancié, ironique et pointu»

Co-fondateur de slate.fr (nouveau site d’info, gratuit et lancé ce 10 février 2009), Johan Hufnagel répond aux questions de Samuel Laurent : le site comportera surtout des analyses et des chroniques sur l’actualité, associant des journalistes, des blogueurs (Versac et d’autres…) et les internautes.

—–

La polémique, dont je me suis fais l’échos ici, lancée par le site Editorsweblog, édité par The World Editors Forum, indiquant sur la foi de “rumeurs” que le site serait destiné à « contrer l’influence des sites de gauche purs players tels que Mediapart et Rue89 », ne semble guère effrayer les fondateurs de slate.fr (et d’ailleurs elle semble avoir été surtout reçue en ligne avec scepticisme).

—-

Le projet avait été présenté en ligne courant janvier :

(ElectronLibre.info) Jean-Marie Colombani : « le modèle payant d’entrée de jeu, je n’y ai jamais cru »

Jean-Marie Colombani donne quelques informations sur le projet de lancement de Slate en version française, et sur la situation économique de la presse web en général : ““Chacun tâtonne” a t-il ajouté, “c’est une période de transition qui nécessite beaucoup d’argent, c’est cela qui fragilise les entreprises de presse.”

(Libération) Colombani sur la piste de Slate

La version française de Slate, sous l’égide de Jean-Marie Colombani : “Pas de scoop, pas de reportages, Slate France publiera des analyses, des points de vue avec des signatures de presse écrite reconnues en France comme de très jeunes plumes talentueuses repérées sur Internet.”

(Journal du Net) Slate pourrait arriver en France… avec JM Colombani

Le journal en ligne américain pourrait se doter d’une version française “avec l’aide de Jean-Marie Colombani, ex-patron du groupe Le Monde. Pour cela, il se serait entouré de Eric Leser (ancien correspondant du Monde à New York), Eric Le Boucher (Enjeux Les Echos), Jacques Attali et Johan Hufnagel (ancien rédacteur en chef du site 20 minutes)”

1 Comment

  1. Un nouveau média francophone qui ne m’invite pas personnellement à tester sa Beta a d’office toute ma sympathie 🙂

    (C’est une phrase à décoder).

    Contente d’apprendre que Versac sera de la partie.

Comments are closed.