la chambre

Siné contre Val : prendre position. Ce sera donc avec Siné

J’observe très attentivement depuis le premier jour l'”affaire” Siné contre Philippe Val, et je n’ai rien dit (juste un petit commentaire sur un blog apprécié, rien de plus)…

J’ai le moyen de m’exprimer pourtant, puisque ce blog me donne un tribune et que ça sert à ça aussi, un blog. Je le fais donc aujourd’hui.

J’avais un sentiment, je me suis forgé une intime conviction désormais. Sept personnes, qui se sont exprimées publiquement et dont je respecte l’avis, m’ont convaincu aujourd’hui.

Ces sept personnes sont extrêmement diverses, et bien souvent opposées sur des tas d’autres sujets, ce qui ne fait que renforcer mon opinion. Ces sept personnes sont :
un dessinateur
une avocate
un typographe
un journaliste
un philosophe
un historien
un avocat général

J’estime donc aujourd’hui que les propos reprochés à Siné ne sont pas antisémites. On lui fait un mauvais procès dont la première victime est la liberté d’expression. La lutte contre l’antisémitisme est un combat juste, mais elle s’est ici trompée de cible. Cette erreur est dangereuse, car à trop crier au loup, en dépit du bon sens, personne ne répondra plus à l’appel lorsque ça serait légitime et nécessaire.

Il me semble donc indispensable aujourd’hui de soutenir la liberté d’expression de Siné et de dénoncer l’inconséquence de ceux qui l’accusent. Voilà. C’est fait.

2 Comments

  1. Tout à fait d’accord avec vous : les propos ont été artificiellement rattachés à de l’antisémitisme. Mais le billet de M. Pierre Assouline sur Alain Badiou est tout aussi malhonnête (cf. son blog et les commentaires qui y ont fleuri).
    PV

  2. A la suite de quelques problèmes, les commentaires de ce billet sont placés en mode “sur abonnement” : vous devez vous inscrire au préalable, en fournissant une adresse mail valide.

    Les commentaires sont ensuite libres et modérés a posteriori.

    Merci de votre compréhension.

Comments are closed.