sur le web

Selon Plenel, la bataille du Monde est perdue depuis 2005

Edwy Plenel estime que “la bataille décisive” du Monde a été “perdue en 2005” avec l’entrée en force de Lagardère dans le capital du journal.

Sur son blog, dans la partie publique de Mediapart, Edwy Plenel s’exprime sur la crise que vit aujourd’hui le journal Le Monde. Il explique pourquoi il avait préféré se faire discret jusqu’alors, préférant regarder vers son avenir (Mediapart) que son passé (Le Monde), mais se place lui-même sous l’inspiration de feu Hubert Beuve-Merry dénonçant “la presse d’industrie” :

(noir)Bref, pas besoin d’épiloguer, si je suis parti, comme beaucoup d’autres, c’est pour la raison affirmée page 139 de Procès : “La presse d’industrie est de retour, et Le Monde, hélas, n’y fait plus exception”.

(/noir)

(noir)Simplement, j’ai jugé que la bataille décisive avait été perdue en 2005, lors du vote sur la recapitalisation, qui a permis à Lagardère d’entrer en force dans la place, vote qui ne s’est accompagné d’aucune disposition pour sanctuariser le journal, ni d’aucune sanction tirant les leçons d’une gestion aventureuse, encore moins d’une remise en cause de la fuite en avant dans la construction d’un groupe de presse, groupe que Le Monde a plutôt pillé sans vergogne que développé avec ambition. Par peur de l’avenir et, déjà, chantage au dépôt de bilan, deux tiers de la rédaction ont préféré croire les illusoires promesses d’alors dont, aujourd’hui, il ne reste plus rien. Nous n’avons été qu’un gros tiers à dire “non”.

(/noir)