la cuisine

Retour à la normale après la tempête…

Victime d’un piratage en règle dans la nuit, novövision est resté inaccessible toute la matinée, et les commentaires une partie de la journée. Il me semble que tout est rentré dans l’ordre désormais, après quelques heures de nettoyage attentif de mes fichiers informatiques.

Les lecteurs réguliers de ce blog savent à quel point le cambouis informatique me semble salissant et doivent bien imaginer le plaisir et l’intérêt que j’ai trouvé à cette tâche. 🙁

Je n’ai aucune garantie que ce site résistera à une nouvelle attaque, malgré les dispositions que j’ai prises.

La principale réponse que je peux apporter est que le contenu de ce site est entièrement sauvegardé en lieu sûr, donc hors d’atteinte. J’aurai donc, quelle que soit la nature des suites que je donne à cette affaire, la patience de remettre ce contenu en ligne autant de fois qu’il sera nécessaire, jusqu’à ce que mon agresseur jette l’éponge… et règle avec d’autres les considérables problèmes que je vais lui causer.

La seconde réponse que j’ai à ma disposition, c’est en effet de préciser à cet agresseur que perdre patience signifierait pour moi de m’en remettre aux autorités de ce pays pour demander que ce délinquant soit identifié et puni selon la loi prévue pour ce genre de délit, qui prescrit “un emprisonnement de deux mois à un an” ainsi qu’une forte amende.

Je répugne pour le moment à emprunter cette voie. Je n’hésiterais plus un seul instant à le faire si de tels agissements se reproduisaient ne serait-ce qu’une seule fois.

A bon entendeur, narvic.

—-

Mise à jour (dans la nuit suivante) :

– comme dit Szarah, sur son son site, à propos de ce “faits divers estival” :

(noir)“Si le contenu a été préservé, c’est le principal.”

(/noir)

– ce qui répond au conseil de Laurent, en privé (il me pardonnera cette violation du secret de la correspondance… 😉 ) :

(noir)“Le seul truc à retenir, c’est sauvegarde, sauvegarde, sauvegarde…”

(/noir)

Je vous rassure donc : je sauvegarde, sauvegarde, sauvegarde… Et le contenu de ce blog est… intact.

9 Comments

  1. Ouaip, on a vu les problèmes par retours intermittents du site en ligne.

    Bon, comme ce n’est pas drôle, il y a une information assez amusante.
    J’ai fait un court billet sur une indélicatesse “machiste” du New York Times concernant des blogueuses américaines.

    En effet, l’article au lieu d’être publié dans la rubrique “Business & Technology” s’est retrouvé classé dans “Fashion & Style”, comme si ces “braves dames” ne faisaient que des blogs parlant de tricot, de cuisine ou de décoration.

    En suivant les liens, on voit que le NYT s’est pris online dans ces blogs féminins, une véritable “volée de bois vert”.

    Deux articles aussi référencés offrent une vision surprenante du NYT, car ils argumentent en liens les difficultés qu’a le NYT à s’harmoniser avec les médias sociaux ou à prêter considération à la sphère blogueuse, allant même à s’attribuer un gros scoop en ne citant pas en en-tête l’auteur juriste d’un blog.

  2. free.fr n’est pas vraiment l’hébergeur le plus fiable pour protéger sa base de donnée…
    Certainement que Wikio a eu du mal à accepter le départ de la vision de nono.

  3. @ abadinte

    Le manque de fiabilité du service de free.fr m’est bien connu depuis longtemps. 😉

    Mais c’est la première fois que je subis les effets de sa vulnérabilité à la malveillance. Je réfléchis à un déménagement… :-p

  4. @ Laurent

    J’ai aussi fait la mise à jour que tu m’avais suggérée. J’me suis un peu emmêlé dans la compatibilité des plugins entre versions, mais maintenant ça va… 😉

  5. La loi a évolué : elle est maintenant intégrée directement dans le code pénal.
    Les peines vont dorénavant jusqu’à 2 ans de prison et 30000 € d’amende. C’est 3 ans et 45000 € en cas de modification ou de suppression de données.

    Ceci dit, cela n’enlève rien à la gène occasionnée et au temps pris à tout remettre en place !

  6. Retour à une (novo)vision normale ?
    Il y a eu comme un déni volontaire de service durant deux jours jusqu’à ce matin, non ?
    C’est reparti pour de bon ?

Comments are closed.