le grenier

Procès réel pour une propriété virtuelle

Ça s’annonce comme une première juridique aux États-Unis, nous indique Guillaume Champeau sur Ratiatum : un procès réel pour une propriété virtuelle sur Second Life…
Un avocat de Pennsylvannie “a acheté des terrains sur Second Life, mais porte maintenanant plainte contre l’éditeur Linden, qui l’a exproprié selon lui abusivement après la transaction. Il réclame à l’éditeur 8.000 $ de dommages et intérêts, considérant qu’il avait obtenu la propriété du terrain virtuel en l’achetant et que personne n’avait le droit de lui retirer, pas même le créateur du jeu.”