la cuisine

Pourquoi j’ai retiré les compteurs partout

Des nouvelles de la cuisine de novövision :

Il est vrai que j’en avais mis partout, des compteurs indiquant le nombre de visites pour chaque article, et un Top 10 en pied de page des “articles les plus lus”, le tout remis à jour automatiquement. J’ai tout retiré hier.

Ne figure plus, comme seule mesure d’audience affichée, que l’indication en pied de page du nombre de visiteurs total “depuis le début” de ce blog (fin 2006), et un calcul automatique du nombre de visiteurs moyens par jour sur la dernière période. C’est bien suffisant.Quand cette idée m’est venue, en mars dernier, c’était une expérimentation. L’idée, c’était de jouer une forme de transparence, d’afficher clairement que ce blog n’a pas un gros trafic, et de le montrer billet par billet, et non avec un chiffre global portant sur l’ensemble. L’idée était de renvoyer aussi un miroir à chacun : est-ce que ça influe sur vous ? est-ce que vous êtes plus enclins à lire les billets les plus lus, ou bien ce critère n’entre pas en ligne de compte ?

Ces quelques mois d’expérimentation ne m’ont pas vraiment apporté de réponse, en fait. Ça ne servait donc à rien. Et puis ça avait un effet pervers : cette affichage permanent de la mesure d’audience était une pollution. C’est Fred Cavazza qui m’a inspiré cette réflexion, après que je me suis interrogé sur ses motivations à sortir du classement Wikio des blogs…

Ce blog n’est pas dans une logique d’audience (y a pas de pub !). Je cherche plus à intéresser un lectorat durable, qui aura envie de revenir, et s’il le souhaite, de temps en temps, participer avec moi et les autres à la conversation en commentaires… Un lectorat qui se moque du nombre de visiteurs sur un billet, du moment qu’il est intéressé par le propos (que l’on soit d’accord ou non, d’ailleurs… 😉 ).

Et puis, pour tout vous dire, le résultat renvoyé par ce Top 10 des “articles les plus lus” commençait à être pénible :

– le seul billet sur plus de 300 dans lequel j’ai parlé de sexe n’a jamais quitté les cinq premières places de ce classement.
– une seule note de lecture (ces billets qui me demandent le plus de temps de rédaction et de concentration) a jamais figuré dans ce classement, et encore de manière très éphémère.
mes billets préférés y ont rarement trouvé une petite place à se faire.
– le trafic vers ces billets provenait des moteurs de recherche en proportion bien plus importante que pour les autres (et ce trafic-là ne m’intéresse pas beaucoup).
– un billet sans grande importance a réussi en peu de temps à se propulser en tête du classement, uniquement car son titre correspondait à une requête fréquente sur Google, et que ce billet est très bien référencé sur cette requête : mais les visiteurs doivent être bien déçus, quand ils découvrent ce qu’il y avait derrière, vraisemblablement très loin de la réponse qu’ils attendaient à leur question…

Alors voilà. Je suis très content que le lectorat de ce blog progresse, qu’il le fasse surtout parce que d’autres blogueurs ou des sites de toutes sortes, ou encore des lecteurs en recommandent la lecture, par un réseau de liens tissés sur la toile. Et je me fous d’être référencé par des machines qui ne m’apportent qu’un trafic pourri ! La première méthode conduit ici des lecteurs fidèles, la seconde n’amène qu’un trafic volatile et sans intérêt.

Sans ces compteurs, j’espère que votre lecture sera plus sereine. 😉

PS: j’en ai profité pour résoudre au passage un p’tit problème technique d’affichage des smileys. Merci Geabulek ! Je vais pouvoir continuer à en abuser. J’adore les smileys, vous aviez dû remarquer… :o)

3 Comments

  1. C’est vrai que c’est mieux comme ça !

    Pas de soucis pour l’aide, c’est un plaisir partagé (et on a enfin ces fichues puce au bon endroit 😉 )

  2. Une bonne initiative, cette suppression des classements. En ce qui me concerne, par exemple, je n’allais pas aux billets les plus lus dans la mesure où je les avais déjà lus 😉

    Votre blog est un blog au contenu si solide qu’il se suffit à lui-même.

    Le rendu, maintenant que les écarts de ligne sont résolus, est parfait.

    En ligne, je crois sincèrement que la sobriété et la qualité de la mise en forme mettent en valeur les contenus.

    Je ne sais pas si ces modifications vont bouleverser l’audience, mais elles sont à coup sûr bienvenues pour les lecteurs assidus.

  3. Je suis triste parce que je trouvais qu’il était très riche d’enseignements de voir combien de fois chaque billet avait été vu :

    – ça permettait d’avoir une idée du “buzz” qui l’accompagnait
    – ca permettait de différencier les billets linkés par Embruns de ceux qui ne l’étaient pas (à une époque en tout cas)
    – ca ne faisait pas de mal (tu pourrait très bien retirer le classement des billets les plus vus, sans retirer les compteurs)

    Donc je trouvais cela assez riche d’enseignements. Je me remémore en particulier la “confession” et ses quelques dizaines de lectures au bout de 3 semaines, avant que cela n’explose…

    Ca a été un peu le début de la gloire pour toi, d’ailleurs, non ? (En fait tout ça c’est grâce à moi :o)), si je n’avais pas parlé de ta confession ton blog serait encore archiconfidentiel, comme un bon disque qu’on n’a pas envie de partager) ;-D

Comments are closed.