la cuisine

Pourquoi j’ai mis des compteurs partout

Y’a du neuf sur novövision. J’ai passé une bonne partie du week-end les mains dans le cambouis informatique (que j’ai toujours trouvé très salissant), pour modifier un certain nombre de choses dans la structure et les fonctionalités de ce blog bizarre.

Avec trois jours de recul, tout semble fonctionner comme je l’espérais. Ouf !

Un petit tour d’horizon s’impose de ces nouveautés, qui ont pour but de vous faciliter la navigation sur novövision, mais aussi de vous encourager à échapper à l’écume du buzz d’internet, pour entrer dans ce site un peu plus en profondeur, et pourquoi pas vous tendre aussi un miroir pour vous inciter à réfléchir sur votre propre pratique de la navigation…

😉

Quatre changements principaux :

– La revue web. Ce que j’ai modifié est à peine visible pour le lecteur, c’est vraiment de la cuisine interne, mais ça me simplifie sérieusement la tâche. Les billets de la Revue web se présentent désormais de la même manière que les autres. La seule différence persistante est d’ordre “éditorial”, ces billets n’ont pas de “chapô” et sont publiés intégralement sur la page d’accueil. Ils sont aussi réintégrés au flux RSS général, alors qu’ils étaient séparés.

Tout ça résout un problème de fonctionnement des commentaires, mais ça m’oblige à re-publier tous les billets précédemment publiés dans cette rubrique, ce qui rompt tous les liens externes qui pointaient vers eux. Je n’ai pas de trouvé de solution qui évite cet inconvénient.

– La navigation interne. J’ai ajouté des possibilités de navigation interne au site, pour tenter de tenir compte du nombre de lecteurs qui arrivent directement au “coeur” de novövision, sur les pages des billets, sans passer par la page d’accueil. C’est la majorité des cas.

Ainsi, à côté de chaque billet, un nouveau menu rend accessibles les cinq derniers billets publiés dans la même rubrique, pour encourager le lecteur à découvrir ce qu’il y a de neuf par ici, en rapport avec ce qui l’a amené sur novövision.

En pied de page, accessible depuis chaque page, un nouveau menu propose également les dix billets qui ont enregistré le plus de trafic jusqu’à maintenant sur novövision. C’est mon petit “Top 10” perso, c’est aussi le moyen de lutter contre l’éphémère, en laissant facilement accessibles les billets qui ont suscité le plus d’intérêt, même quand ils sont anciens…

Toujours disponible depuis toutes les pages, bien entendu, le menu par rubrique, les dix derniers billets publiés (toutes rubriques confondues, hors Revue web) et le nuage de mots-clés, pour un accès transversal thématique à l’ensemble des billets (il va falloir que je travaille un peu plus les mots-clés !).

Ces nouvelles fonctionnalités ont le même objectif : ne pas enfermer ni le lecteur, ni moi-même, dans l’effet buzz si important sur le web, dans le zapping ou le papillonnage généralisé. C’est une invitation à rester un peu sur novövision, quand votre surf vous a amené à vous y poser, à voir ce qui est proposé ici comme un ensemble et pas seulement comme un fragment, qui s’est retrouvé un peu au hasard sur votre trajectoire personnelle… Vous me direz si mon projet rencontre un échos…

– Les boutons divers. Cette nouveauté-là est expérimentale… J’ai rajouté, sur la page de chaque article, des boutons “Wikio”, “Technorati”, et “Add this”, qui permettent à chacun de signaler ce site ou un article à divers sites d’agrégation et d’échange sur internet. Je ne sais pas du tout l’intérêt que ces boutons présentent réellement pour les lecteurs, et j’aimerais bien vérifier par l’expérience s’ils augmentent réellement la visibilité de ce site et lui amènent de nouveaux lecteurs. Je vous tiendrai au courant des résultats de l’expérience…

– Les compteurs. Dernière expérimentation enfin, j’ai ajouté des compteurs de visite partout ! Ils remplacent dans certains cas des compteurs de “popularité” qui existaient déjà, mais qui n’étaient guère satisfaisants. La notion de popularité, calculée par SPIP, le logiciel qui gère ce site, est assez complexe et je n’en ai toujours pas découvert la pertinence. J’en reviens donc à un simple compteur de visites cumulées.

J’ai choisi d’en mettre partout (attaché à chaque article, chaque rubrique, sur les menus “annexes” présents sur chaque page). C’est une manière de “jouer la transparence”: puisque je n’ai aucune intention de devenir le roi du buzz sur internet, je ne suis pas franchement inquiet de révéler que tel billet n’a intéressé que trois lecteurs quand tel autre en attire 2000.

Cette “transparence” est à double effet : elle ME renseigne sur ce que vous lisez (mais ça je peux le savoir par ailleurs, en consultant mes statistiques complètes de visites), mais elle VOUS renseigne aussi sur ce que les autres lisent. A vous de voir ensuite si ce qui vous intéresse le plus est ce qui intéresse tous les autres, ou bien ce qui a échappé aux autres… C’est un miroir que je vous tend ! Libre à vous de vous y voir comme vous voulez…

Je verrai bien à l’usage si ce système encourage le “réflexe moutonnier” ou bien s’il ouvre une porte nouvelle à la curiosité. J’ai bien ma petite idée sur la question. Mais nous allons le vérifier ensemble… A vous d’infirmer ou confirmer mon intuition première…

Voilà. Bien entendu, ce billet est ouvert aux commentaires, qui sont toujours les bienvenus. C’est l’occasion de me signaler les difficultés, les problèmes ou les insuffisances que vous rencontrez sur novövision. Je m’efforcerai d’y remédier, quitte à remettre les mains dans le cambouis informatique, qui est si salissant…

😉

2 Comments

  1. Chez SPIP, la popularité d’un article c’est la vitesse à laquelle les visiteurs arrivent, exprimée en visites/jour. Mais comme ce n’est pas (contrairement à la vitesse d’une voiture) un processus continu, on l’évalue avec une certaine méthode mathématique qui permet de “lisser” les données de façon plus smart qu’une moyenne glissante. La méthode est basée sur une addition (+1 à chaque hit) et un réajustement avec le temps (pour qu’un article qui ne reçoit plus aucun hit descende vers zéro). Rien de bien sorcier, en fait !

  2. Merci Fil de tes précisions 😉

    Mais à l’usage, je trouve que ce calcul donne des résultats qui n’ont guère de signification : il peut mettre un billet qui date de deux heures, avec cinq lecteurs, devant un billet plus ancien qui en a 2000. Je l’ai constaté ici, en laissant SPIP calculer la “popularité” à se sauce. Ce résultat n’a pas de sens. On ne comprend pas ce qu’il veut dire…

    Alors, pour moi, il me semble qu’il n’est pas très utile… C’est pour ça que je l’ai supprimé de la partie publique du site, même si je continue à regarder ce qu’il calcule, depuis la partie privée 😉

Comments are closed.