sur le web

Pour qui roulera Slate.fr ?

—-

Mise à jour (mardi 10 février) :

Slate.fr est désormais en ligne : présentation du projet sur novövision.

—-

Mise à jour (samedi 14 février) :

On reparle encore de Slate.fr sur novövision : “Slate.fr, la stratégie magazine”

—-

Mine de rien, c’est un véritable pavé dans la mare du petit monde des sites de presse français. Il est lancé au détour d’un billet par Bhamini .N, sur Editorsweblog, site publié par le World Editors Forum : la version française du célèbre site d’information Slate.com, qui doit être lancée prochainement sous la direction de Jean-Marie Colombani, reçoit-elle en sous-main un soutien appuyé du président Sarkozy, destiné à “contrer l’influence des sites de gauche purs players tels que Mediapart et Rue89 ?

Editorsweblog fait état de “rumeurs” d’une association du géant des télécom Orange à ce projet “comme partenaire”. Un partenariat qui serait “lié aux relations cordiales entre Colombani et le président français Sarkozy”. Il s’agirait d’une opération “pro-gouvernementale”, dirigée contre Mediapart et Rue89.

(noir)Orange, a major telecommunications company in France is said to be associated with the project as a partner, though the level of its participation is not yet clear. There are rumours about how this partnership is linked to cordial relations between Colombani and the French President, Nicholas Sarkozy. The launch of the website in French is seen among many as a pro-government move, that will serve to counter the influence of leftist pure online players like Mediapart or Rue89.

(/noir)

Ce projet de lancement d’un slate.fr est évoqué par Jean-Marie Colombani lui-même dans un entretien sur electronlibre.info. Y sont associés les journalistes Eric Leser, ancien correspondant du Monde à New York, Eric Le Boucher, ancien éditorialiste du Monde, et Johan Hufnagel, ancien rédacteur en chef du site web de 20minutes France, ainsi que Jacques Attali.

La date du lancement n’est pas officiellement connue, mais semble proche. Ce lancement semble en tout cas déjà voué à se dérouler sur fond de polémique politique. Ce qui est, somme toute, un bon moyen de ne pas passer inaperçu… :o) Je m’en amuse déjà, et croyez bien que je vais suivre tout ça de près. B-)

6 Comments

  1. Il me semble tout de meme que il va falloir remanier sacrement les articles de slate si la plupart du contenu est traduit. Car leur tendance originelle est tout de meme tres libertarienne, avec un glissement regulier vers la gauche americaine. Le mag a soutenu Kerry et encore plus Obama.
    J’ai du mal a voir comme ce contenu pourrait servir Sarkozy franchement. Les textes les plus a droites etant libertariens, cela ne colle pas du tout avec la vision autoritariste, repressive de Sarkozy.
    Ou alors il s’agira que d’une facade, ne reprenant pas d’articles originaux ?

  2. la présence d’Orange peut se comprendre de façon plus industrielle. c’est un fournisseur d’acces qui cherche à diffuser des contenus. Orange a acquis des droits de retransmission de foot, des droits de cinéma. Il a signé des accords pour diffuser France24. Il s’agirait donc maintenant d’inverstir dans une rédaction avec des professionnels du journalisme.

    par ailleurs Les Echos rapportait que le que Free a signé un accord de diffusion avec Médiapart.
    Tandis que Xavier Niel a participé a son augmentation de capital

    Les fournisseurs d’accès sont donc en train de se positionner dans l’information sur internet.

  3. Il serait aussi intéressant de savoir qui est la source de cette “rumeur” parvenue jusqu’au editorsweblog…

    Wait and see. Et quand on aura vu, on verra. 😛

  4. Ces étiquettes collées sur les supports sont à mon sens bien réductrice. Un nouveau support arrive. Il aura son traitement, ses angles. Est-ce que l’on peut le pré étiqueter avec agent conservateur ou non ? Mais bon, cela arrange beaucoup de monde. Du marketing de base et de masse…
    http://www.miroirsocial.com

  5. “qui bon chien veut tuer, la raige li met seure” (XIIIe siècle)
    ou encore :
    Qui veut tuer son chien, l’accuse de la rage.

    A méditer.

    Bon courage à Slate.

Comments are closed.