sur le web

Orgie d’information

Un point symbolique semble avoir été franchi en 2007 dans la production globale de données numériques dans le monde. Selon une étude évoquée par Le Monde :

(noir)D’après les estimations d’IDC, l’année 2007 marque un tournant dans la croissance des données numériques. “Pour la première fois, nous sommes dans une situation où nous ne pouvons plus emmagasiner l’information que nous créons, même si nous le voulions”, expliquent les rapporteurs.

(/noir)

(noir)Qu’il s’agisse de photographies, de vidéoclips ou d’e-mails, l'”Homo numericus” a créé, en 2007, 281 milliards de gigaoctets (Go) de données, soit 45 Go par être humain. En 2011, la masse totale devrait s’élever à 1 800 milliards de gigaoctets, dix fois plus qu’en 2006.

(/noir)

Puisqu’on ne peut plus tout stocker, archiver… il va falloir détruire… Quant à s’y retrouver dans cette orgie d’information, c’est une autre histoire…