sur le web

On ne parlera pas de BHL…

Non, on ne parlera pas du somptueux reportage de Bernard-Henri Lévy dans la Géorgie en guerre, publié par Le Monde.

D’autres le font déjà si bien ! 🙂

Pour rire un peu, on recommande :

Délicieusement caustique : Philippe Cohen, sur Marianne2 : “A Gori, BHL ne s’est pas mis à la vodka…”

Goulûment désopilant : BHL (PCC: Zineb Dryef), sur Rue89 ) : [“Choses vues en Ossétie du Sud
Exclusif : le vrai reportage de BHL en Géorgie”
->http://www.causeur.fr/choses-vues-en-ossetie-du-sud,771″>via [Koz

—-

Mise à jour (22 août 2008) :

– le pseudo-“reportage” de BHL en Géorgie, publié par Le Monde, est aujourd’hui mis en pièce par la contre-enquête menée par la rédaction de Rue89, qui met en évidence de claires affabulations : “BHL n’a pas vu toutes ses “choses vues” en Géorgie”

– lire aussi sur novövision : “Conflit en Géorgie : l’autre version”

—-

Mise à jour (22 août, mais plus tard…) :

Pour réfléchir un peu à cette affaire, remise en perspective efficace et toussa, lire André Gunthert (arhv) (Arrivé un peu sur le tard, il est vrai, dans ce blitzkrieg, l’ami André se rattrape dans la profondeur stratégique – on ne peut pas griller tout le monde tout le temps, non plus… :-))): “C’est BHL qu’on assassine”.

Une illustration amusante très bien vue et une saillie bien sentie :

(noir)Bien sûr, ce n’est ni le premier ni le dernier scandale provoqué par les approximations de l’autobiographe. Il me semble tout de même que l’effondrement de l’échafaudage est ici particulièrement rapide et diablement efficace. Et que le paysage n’est plus tout à fait le même que celui de l’impuissance que regrettait Deleuze. Hier, c’était le Monde qui faisait résonner aux oreilles délicates de l’élite le diapason de l’air du temps. Aujourd’hui, les gens correctement informés – vous, moi – éprouvent une vague pitié pour ceux qui ont accordé à un tel faux-pas la faveur de la double page. Encore n’est-ce qu’une compassion passagère, car il y a déjà beau temps que le Monde n’est plus l’arbitre des élégances. BHL ferait bien de s’en souvenir avant son prochain dithyrambe – le juge, aujourd’hui, c’est le web.

(/noir)

2 Comments

Comments are closed.