sur le web

On arrête pas le buzz…

Les militants UMP du 7e arrondissement de Paris doivent se mordre les doigts. La stratégie “anti buzz”, qu’ils ont tentée mercredi, se retourne contre eux et produit exactement l’inverse de l’effet escompté…

En empêchant, sans en avoir l’air, le cameraman de la TéléLibre de filmer lors d’un meeting électorale de Rachida Dati, ils voulaient probablement, prévenir une utilisation “non contrôlée” de l’image de la candidate à la mairie du 7e. «Pourquoi nous a-t-on empêché de filmer? La peur de la “petite phrase” est certainement grande à l’UMP” avance Joseph Hirsh, de la TéléLibre..

“Très efficace, estime André Gunthert (Actualité de la recherche en histoire visuelle), la tactique appliquée multiplie bousculades, placements devant la caméra, rappels à l’ordre et autres empêchements insidieux, sans que jamais la volonté de censure n’apparaisse comme telle – sinon dans l’accumulation de ces obstructions.”

Ces militants n’avaient probablement pas prévu, comme le soulige André Gunthert, que “face à des professionnels avisés comme les reporters de La Télé Libre, cette obstruction produit elle aussi des images, dont il y a fort à parier qu’elles sont promises au buzz…”

Bien vu, le buzz est en marche et j’y apporte ma pierre 😉