sur le web

Marketing de la violence (+MàJ)

A la suite de Pauline Delassus, sur Marianne2, le clip vidéo du groupe Justice, réalisé par Romain Gavras, me met très mal à l’aise.

Le clip est visible sur le site de www.75.tv, en bien meilleure qualité que sur Dailymotion (où il a déjà été vu plus de 410.000 fois en dix jours).

Pauline Delassus :

(noir)On y voit de jeunes garçons noirs et maghrébins, dans la rue où ils détruisent tout sur leur passage et agressent violemment les passants. Racket, voiture brûlée, bar saccagé, policiers roués de coups… Même le cameraman finit par se faire agresser. Des images extrêmement réalistes où la violence est non seulement gratuite mais exhibée, glorifiée. Ce n’est, malgré les apparences, pas un documentaire. En fait, il s’agit d’un clip. Celui de la chanson Stress, du groupe Justice.

(/noir)

Interrogé par la journaliste, un syndicaliste policier se dit “choqué” : «Même si ce clip correspond à une réalité quotidienne de la culture de la violence, il ne pose pas un problème de société, il racole.» Le réalisateur, lui, “assure qu’il «préfère que les gens se fassent seuls leur opinion» et ne souhaite pas expliquer sa démarche.”

La violence comme stratégie marketing ?

—-

Mise à jour : Rue89 en parle aussi, et bien : La vidéo ultraviolente de Justice: une polémique marketing?, avec énormément d’informations et de liens complémentaires. Une excellente enquête.

Zineb Dryef :

(noir)Victime du phénomène Amy Winehouse, le groupe gentillet et bien coiffé semble vouloir se donner une image plus destroy. Ce qui en fait ricaner beaucoup. Alors que d’autres voient, dans ce clip, un message fort.

(/noir)

—-
Mise à jour (2) : Versac nous re-dirige vers les commentaires publiés sur le myspace de Romain Gavras, et le débat se poursuit également chez lui.

narvic sur Versac :

(noir)C’est bien ça le problème : comment interpréter ce clip ? La réponse de Romain Gavras, le réalisateur (“que les gens se fassent seuls leur opinion “), est trop courte.

(noir)On ne parvient pas à discerner ce qui peut relever dans ce clip du message politique (et il est plein d’ambiguïtés, comme le souligne le commentaire pointé par Versac), et ce qui n’est que pure stratégie marketing (qui a révélé, d’ores et déjà, sa remarquable efficacité)…

(/noir)