revue web

L’exploitation industrielle des données : un enjeu politique… et commercial [Fred Cavazza]

Panorama détaillé (avec plein de liens de référence et d’actualité) des enjeux de la libération et de l’exploitation automatisée des données de toutes sortes disponibles ou collectées en ligne, tant sur le plan politique et journalistique, que commercial et industriel pour les grands acteurs d’internet. Donc surtout pour… Google.

Fred Cavazza :

“Loin de moi l’idée de jouer les paranoïaque et de dénoncer ces pratiques, car si tout le monde y trouve son intérêt il n’y a pas de raison de s’en priver. Il n’empêche que si je fais la somme de tout ce que Google peut potentiellement savoir sur moi, ça commence à faire beaucoup :

  • Mes contacts avec Gmail ou Android (carnet d’adresse + historique des appels) ;
  • Mon profil (âge, parcours…) avec Google Me ;
  • Mes achats avec Checkout ;
  • Mes centres d’intérêt avec l’historique de mes recherches ;
  • Mes déplacements avec Latitude ;
  • Mes loisirs (les programmes TV que je regarde) avec Google TV ;
  • Mes lieux de vacance avec Picasa…

Et ce n’est qu’un début car avec la sémantisation progressive du web, le moteur d’indexation pourra consolider toujours plus de données sur les internautes, mobinautes et même tvnautes. Les données seront donc la matière première à une nouvelle génération d’outils, services et prestations en rapport avec l’amélioration du quotidien de chacun. Des données qui seront l’objet d’une bataille acharnée pour en contrôler la possession, la collecte ou l’exploitation.

J’anticipe donc un web dominé par les contenus et données où Google jouera un rôle prépondérant. Facebook ou Twitter peuvent-ils prétendre à un rôle important dans ce tableau ? J’en doute car il faut des moyens considérables et surtout des appuies industriels et politiques, tout ce qui leur fait défaut actuellement.”

via FredCavazza.net > Du contenu roi aux données reines.

3 Comments

Comments are closed.