la cuisine

Les travaux de plomberie se poursuivent sur ce blog

Les expérimentations personnelles que je poursuis actuellement sur la tuyauterie de ma revue web, provoquent en ce moment, comme je le redoutais, quelques perturbations, dont je prie mes aimables lecteurs de bien vouloir m’excuser. Mais c’est signe que les travaux avancent… 😉

J’ai en effet changé d’outil pour effectuer ma veille en ligne et ma sélection de liens. J’utilise désormais Google Reader, ce qui entraine quelques modifications dans ma pratique comme dans le résultat obtenu pour les lecteurs habituels qui se trouvent “au bout” de cette “plomberie de liens”.

Mon objectif est de me simplifier la tâche, en regroupant toutes mes opérations sur la même plateforme, où j’effectue ma navigation, ma lecture et ma sélection, puis la diffusion. Là où j’utilisais auparavant un agrégateur/lecteur de flux RSS d’un côté, et Delicious pour le stockage et la diffusion de l’autre (aaaliens et mon blog reprennent automatiquement les flux qui “sortent” de Delicious), je n’ai plus aujourd’hui qu’une seule plateforme, ce qui réduit tout le processus nécessaire pour injecter un lien dans la plomberie à… un seul clic, au lieu de tout une série de manipulation sur plusieurs “fenêtres” auparavant.

Ce nouveau système présente des avantages, mais aussi quelques inconvénients (en tout cas pour le moment des difficultés non résolues 🙂 ) par rapport au précédent.

J’agrège désormais dans un seul et même flux : le texte intégral des billets de novövision (quand il y a en a, c’est à dire pas beaucoup en ce moment… B-), le texte intégral ou bien tronqué des billets sélectionnés de ma revue (selon l’option déterminée par les auteurs de ces billets pour leur propre flux RSS), les signets delicious, comme les billets et signets Google Reader, que je reprends d’autres “veilleurs” en ligne dont je suis attentivement les sélections.

Tout cela arrive par des centaines de flux différents dans mon agrégateur RSS, et en ressort en un seul, regroupant les éléments sélectionnés d’un seul clic.

Ma revue est ainsi désormais disponible sur La page de ma “liste de partage” Google reader, et par le flux RSS de ma revue web (version intégrale).

C’est ensuite que ça se complique… Le flux Google Reader est “réinjecté” sur mon compte delicious.com/narvic, en passant par une plateforme intermédiaire (Publish2). C’est la “moulinette” de Publish2, qui transforme le flux en texte intégral en un flux de liens au “format” delicious, lui-même repris par aaaliens, et sur la page d’accueil de ce blog.

L’intérêt de ce passage par Publish2 est de produire au passage un “flux dérivé” automatique vers Twitter : ma revue est ainsi disponible sur le nouveau compte Twitter “novovision” (avec son flux RSS), que j’ai ouvert juste pour ça (mon compte “narvic” sur Twitter reste réservé à la conversation – quand je suis connecté à Twitter, ce qui est rare…).

Le problème, car problème il y a, c’est qu’aaaliens ne reprend dans le flux delicious que les liens que j’ai “commentés” sur Google Reader et pas les autres, envoyés d’un simple clic. Or, je dois bien vous l’avouer, l’une des raisons de ma fatigue avec internet et ce blog, c’est que ça me prend trop de temps. Je suis dans une recherche de rationalisation et d’optimisation de mes gestes au clavier et à la souris, pour dégager du temps et de l’attention pour autre chose. Rédiger – pour chaque lien – un mini texte de description, puis réfléchir à des tags pertinents et cohérents, tout cela est extrêmement chronophage… et j’en ai un peu marre.

Là encore, force m’est de reconnaître que Gogle propose une solution bien plus simple, rapide et pratique que d’autres, avec un résultat pour le lecteur finalement plus efficace et confortable : cette page de “liste de partage de narvic” sur Google se lit en fait quasiment comme… un blog.

C’est un peu dommage pour le projet aaaliens, pour lequel j’avais beaucoup insisté dès le début pour qu’il demande le moins d’efforts possible – et même si possible aucun – aux participants, sachant d’expérience la difficulté à installer des routines qui demandent trop de travail. J’aurai tenu une année entière à fournir cette veille sur delicious de cette manière (avec tags et commentaires) au rythme moyen de 4 liens par jour (soit 1500 au total). Aujourd’hui j’arrête cette manière trop contraignante. Ma nouvelle technique entraine deux conséquences : je peux multiplier le nombre de billets signalés, mais (après quelques jours d’usage déjà) je vois bien que je n’en commente plus guère qu’un sur cinq ou dix, ce qui va réduire drastiquement ma présence sur aaaliens., et l’augmenter singulièrement… sur Google. 🙁

Et ce blog alors ? Il y a du changement dans l’air aussi. Je projette de changer de version de Spip, le logiciel de publication de ce blog, pour passer à sa version 2. Je profite de cette occasion pour restructurer totalement sa présentation, ce qui m’oblige depuis quelques temps à plonger les mains dans le cambouis informatique (que j’ai toujours trouvé extrêmement salissant) pour écrire ou réécrire des dizaines de lignes de code. L’objectif est que le design soit très différent, en conservant un air de famille, tout en revenant à une structure de blog plus classique, avec une navigation interne plus simple (les modifications progressives de ce blog avaient fini par le rendre assez mal navigable à mon avis). Tout ça tourne déjà en local, le basculement sur mon hébergeur ne devrait plus tarder. 🙂

Voilà donc, pour ceux que ça intéresse, les petites nouvelles de la cuisine de ce blog.

10 Comments

  1. Au risque (assumé) de “troller” dans les commentaires, je me suis heurté à la même difficulté pour alimenter aaaliens. J’en suis arrivé à la création d’un blog sous Tumblr qui reprend le flux Google reader.

    Mais c’est clair qu’il manque un outil ou un service pour faciliter ce journalisme de liens.

  2. vive publish2 et google reader donc. Topify, c’est bien aussi pour ceux qui ne sont pas tout le temps sur twitter.

  3. vous devriez allez voir ce que permet diigo. L’annotation fait gagner du temps et le système de liste complete parfaitement le taggage aléatoire.
    Pour trier des flux selon des mots clés là les services sont moins bons à moins de bien gérer yahoo pipes (mais feedrinse marche bien).
    Diigo peut alimenter delicious et twitter et un blog en meme temps.
    J’en parle parce que je suis étonné que l’outil soit si peu utilisé (mais il me semble que ça change). Ebntout cas c’est agréable de lire les méthodes de travail des “veilleurs”.

  4. Tout serait tellement plus simple si vous étiez sur FriendFeed!!

    Tout d’abord car ce site vous permet d’agréger l’ensemble de vos activités sur le web (blog, liste de partage de Google Reader, Delicious, digg, twitter, youtube, vimeo, tumblr, disqus, et j’en passe)

    Un bookmarklet permet également d’envoyer un peu d’eau dans les tuyaux

    Ensuite, vous pouvez également exporter le tout dans un seul flux rss 🙂

    Last but not least, il se déroule là bas des discussions très intéressantes (qui, en général, ne remplacent pas pour autant les commentaires d’un article de blog pour autant) et un système de digg-like permet de faire émerger les articles les plus intéressants)

    Je pense qu’il est dommage qu’un blogueur connu comme vous y soit absent.

    C’est par ici que ca se passe : http://beta.friendfeed.com

    (le site n’est pas vraiment en beta, mais la nouvelle version du site reste en test parrallèlement à l’ancienne. La nouvelle version est désormais beaucoup plus intéressante.)

    D’ailleurs j’avais moi-même créé un page virtuelle pour novovision afin de suivre (et promouvoir) ce blog sur friendfeed plutot que G reader. http://beta.friendfeed.com/novovision

  5. Ditto Stan. Tout ce que vous cherchez est sur Friendfeed.

    Je pense que vous vous en rendrez vite compte en vous y balladant, inutile de vous présenter tous ses avantages.

    Petit extrait de The Independent (http://bitly.com/4j7lmv):

    “Twitter might be the newest new thing for millions of internet users but, for most of Silicon Valley’s geekerati, it is Friendfeed (www.friend feed.com) that remains the hottest social networking application. If Twitter is emerging as the Microsoft of the emerging real-time web, then Friendfeed – which unveiled a major upgrade to its interface last week – is akin to Apple in its ability to muster a noisy following of hardcore evangelists.

    Friendfeed is a real-time aggregation service that automatically incorporates updates from Twitter, Facebook, Flickr, YouTube and any other online content published with a RSS feed. More subtle and complex than Twitter, Friendfeed is currently the most ambitious social media application on the internet, particularly in the ways in which it empowers real-time public and private conversation between its subscribers.”

    Pour un aperçu du temps réel: beta.friendfeed.com/scobleizer/friends

  6. @ Philippe

    Au fond, j’en viens à penser que le partage de liens “bruts” (comme delicious ou aaaliens), c’est bien trop geek pour la plupart des utilisateurs. D’ailleurs, c’est sur ton flux Google Reader que je suis tes propres sélections depuis longtemps… 😉

    Je creuse l’association Google Reader + Twitter, qui me semble prometteuse…

  7. @ Stan

    Friendfeed semble intéressant pour les questions d'”entrée” et de rassemblement de tous les flux en un seul endroit, mais ce n’est pas tout à fait ça ma problématique, c’est plutôt celle de “la sortie”, c’est à dire de la diffusion. Sous cet aspect, Publish2, conçu par des journalistes, me semble actuellement plus intéressant…

Comments are closed.