sur le web

Le journaliste face à son inutilité

Invité par Marianne à participer à un séminaire des salariés du journal, le philosophe Marcel Gauchet parle du journalisme… à des journalistes :

Marcel Gauchet (transcription d’un extrait de la vidéo en ligne sur Marianne2.fr) :

(noir)Ce qui menace aujourd’hui le journalisme, c’est tout simplement l’inutilité. Et c’est d’ailleurs un peu ce qui est en train de se passer avec le “Tous journalistes”. Parce que, en effet, la frontière entre le journalisme offert et ce que chacun peut penser à sa portée dans le commentaire est très ténue. A partir de là, on peut faire soi-même, avec ses voisins, pour avoir toutes les “rubriques”. Soi-même, on ne peut pas les remplir toutes, mais dans le voisinage, il y a sûrement tout ce qu’il faut. Et ça donne cette espèce de journalisme de proximité, dont la blogosphère est un échantillon… fatal.

(noir)Ça veut dire : chercher la plus-value informatique, laquelle ne peut être que la singularité du propos appuyée sur le savoir et le comprendre. Tout le monde peut juger, et ne fait que ça, d’ailleurs. Nous passons notre journée à exprimer des jugements. Le seul motif que nous avons de lire, d’écouter ou de regarder la télévision, c’est de penser qu’il va nous venir par ce canal quelque chose qui va nous pousser à modifier notre jugement. C’est là que ça se passe. Et c’est là que la fonction du journaliste aujourd’hui se joue dans sa claire humilité de médiateur.

(/noir)

1 Comment

Comments are closed.