le grenier

La téléréalité et le côté obscur de la force

La Figaro l’écrivait déjà mardi, mais tout le monde en parle aujourd’hui, et ça se passe soir, à la télévision néerlandaise :

“Vendredi soir, la chaîne de télévision BNN diffusera en prime time une nouvelle émission baptisée The Big Donor Show et produite par Endemol. Le concept de ce programme inédit ? Lisa, 37 ans, malade d’un cancer en phase terminale, devra choisir parmi trois candidats celui qui recevra ses reins pour une transplantation.”

Pire encore: “Les téléspectateurs, eux, sont invités à voter et à envoyer des conseils pour la guider dans son choix(…)” Voter ?

Et ce n’est pas tout. Le Blog Actumédias pointe une autre variante sur le même thème:

“En effet une des candidates (du jeu Big Brother australien), Emma, vient de perdre son papa mais elle n’en a pas été informée… La volonté de son père avant de mourir fut que sa fille ne quitte pas le jeu, alors évidemment la production ne s’est pas fait prier et n’annoncera la nouvelle à la jeune fille qu’à sa sortie du jeu.” Les spectateurs en revanche en sont déjà informés, ce qui ne devrait pas manquer de doper l’audience…

Mise à jour : 20 Minutes nous fait un point complet sur ce qui nous attend bientôt sur les écrans français en matière de télé réalité : “Jamais trop trash”

Mise à jour 2 (3 juin 2007) : Rectification, avec un peu de retard, l’émission néerlandaise était en réalité un canular qui n’avait d’autre “but que de relancer le débat, aux Pays-Bas, sur le don d’organes”.

Lire les détails sur Le Monde, Libération, ou encore Le Figaro,.