sur le web

La Grande muraille du net

Un panorama édifiant de la censure d’internet en Chine, sur Marianne2 :

(noir)A quatre mois des Jeux, le gouvernement chinois a décidé de jouer la carte de la prudence. Aucune information sur la violente répression des Tibétains n’est accessible par Internet dans le pays. Vingt à trente milles policiers surveillent, bloquent et censurent le net quotidiennement. Ils sont relayés par les grands portails chinois et les médias nationaux qui s’auto-censurent afin d’éviter la suppression de leur journal, de leur chaîne de télévision ou, pire, l’emprisonnement.

(/noir)

L’efficacité du système semble toutefois relative. Il y a quelques trous dans la Grande muraille du net…