sur le web

L’effet diligence

Emmanuel Bruant, sur Internet & Opinion(s), s’intéresse à “Mediapart et l’effet diligence” :

(noir)L’idée m’est revenue lors de notre conversation avec Alain Joannès à propos du richmedia et des tentatives journalistiques françaises les plus généralistes (Mediapart, rue89, backchich…).
Mediapart est une bonne illustration de ce que Jacques Perriault appelle « l’effet diligence » :

(noir)Le nouveau commence par mimer l’ancien. Les premiers wagons de chemin de fer avaient un profil de diligence. Les premiers incunables ont forme de manuscrits ; les premières photos, de tableaux ; les premiers films, de pièces de théâtre ; la première télé, de radio à image, etc. (Cahiers de Médiologie n°6)

(/noir)

(noir)En conservant les références d’un média existant et reconnu culturellement (la Une, le rythme mis en scène de conférences de rédaction, etc.) Mediapart peut rassurer un public encore novice du net, c’est-à-dire qui utilise de manière très limitée les possibilités offertes(…).

(/noir)

Les commentaires au sein des blogs et “éditions” de Mediapart (en accès libre sans abonnement) confirment en effet ce phénomène : certains abonnés et parfois des membres de la rédaction viennent au secours de ceux qui s’avouent perdus. Un bon exemple dans les commentaires de ce billet.

2 Comments

  1. Merci Narvic ; précision / correction : c’est Emmanuel Bruant mon co-auteur sur Internet et Opinion(s) qui est l’auteur de ce billet.

Comments are closed.