Blogueurs invités

Journée internationale des femmes

narvic : ce blog est un blog féministe et pourtant ça manquait de femme sur novövision. Je profite de cette journée des femmes pour inviter ma copine blogueuse Laure Leforestier et lui ouvrir son espace perso dans ma petite maison en ligne novövision. La journée internationale des femmes, ne doit pas, pour elle, être confondue avec la fête des grands-mères…

L’idée naît au début du XXe siècle avec les luttes féminines pour l’obtention du droit de vote. Et les femmes l’obtiendront, ce droit de vote, à peu près partout dans le monde au cours du siècle dernier. Le dernier pays aura été le Bhoutan en 2008. Il n’existe plus de pays aujourd’hui où les hommes auraient le droit de vote, mais pas les femmes. En un siècle, nul ne niera le long chemin parcouru.

“Le caractère féminin au cours de ses tentatives récentes d’émancipation a-t-il déjà montré dans l’administration, l’industrie ou le barreau qu’on pouvait faire confiance à la rectitude de son jugement ? Il est permis d’en douter si l’on interroge ceux qui ont quelque expérience à ce sujet : la notion de simple justice, de la froide raison, du sens juridique, de la franchise sans restriction mentale et de la responsabilité, échappe encore, à l’heure actuelle, à la plupart des femmes, même sélectionnées. Il est hors de doute que de longues années de perfectionnement et d’adaptation sont nécessaires à la femme intellectuelle pour lui permettre d’achever son évolution et de devenir l’égal de l’homme au point de vue social et économique.” (document 1)

A la lecture de ces lignes, écrites en 1925 par le chef du 2e bureau de la ville de Paris, inquiet de voir les femmes accéder à des postes de responsables, on ne doutera pas que les mentalités ont évolué même si les chiffres demeurent têtus et nécessitent d’être corrigés en matière de parité. On se rappellera aussi que les premières victimes de la pauvreté et de la précarité sont d’abord les femmes : emplois précaires et/ou à temps partiel, inégalités des salaires hommes-femmes, familles monoparentales en nombre croissant dont 4/5 ont comme chef de famille une femme, femmes majoritairement allocataires des minima sociaux (RMI, Allocation de Solidarité Spécifique, minimum vieillesse, allocation de parent isolé) ; autant de facteurs aggravant leurs conditions de vie. Alors on se dit qu’il y a encore du boulot.

Et si l’on sort de l’hexagone, on se souviendra, un exemple parmi tant d’autres, que le 24 avril 2007, le tribunal révolutionnaire islamiste de Téhéran a condamné à trois ans de prison, dont six mois ferme, deux figures importantes du mouvement féministe en Iran, Parvin Ardalan et Nouchine Ahmadi Khorassani, au motif de « conspiration et rassemblement perturbant l’ordre public ».

On n’ignorera pas non plus que dans les pays les moins développés de la planète connaissant des conflits armés, les situations de violence touchent des communautés entières où les femmes sont plus particulièrement exposées au viol et à d’autres formes de violence sexuelle.

Ou encore que le trafic d’êtres humains, forme moderne de l’esclavage, utilise prioritairement les femmes et les petites filles comme « produits de base ». (document 2)

Et comme le 8 mars est aussi l’occasion de saluer des femmes exemplaires, j’en profite pour signaler ces femmes indiennes, armées de bâtons, le gang des saris roses ou Gulabi gang, qui défendent les faibles contre ceux qui abusent de leur position sociale, corrigent les maris violents, s’interposent en cas d’abandon de famille ou forcent les policiers à enregistrer les plaintes des petits et combattent la corruption. On peut même les aider si on le souhaite.

Conclusion : surtout ne pas confondre la journée des femmes avec la fête des grands-mères ou tout autre évènement imaginé pour consommer encore un peu plus. C’est une journée pour nous rappeler de rester vigilantes chez nous et attentives au sort de nos sœurs sur le reste de la planète.

—-

[narvic : A signaler également que le n°19 de l’hebdo Vendredi (actuellement en kiosque – 1,50€) est entièrement réalisé par des blogueuses, dont Laure, qui enquête sur une page complète sur la “sexosphère”, “un miniguide des blogs féminins sexy”, une sélection originale et très personnelle. 😉 ]

4 Comments

  1. Eh bien Laure, afin de réduire ce manque de parité en politique en France, vous présenterez-vous face aux électeurs aux prochaines européennes ? (dans l’ouest bien sûr)

  2. @ bob

    (…) vous présenterez-vous face aux électeurs aux prochaines européennes ? (…)

    Dans ma tribu, on se présente face à ses concurrents, avec ses électeurs qui poussent dans le dos 🙂

    (Pardon, pas pu résister, c’était trop tentant)

  3. Oui je sais que vous avez déjà donné, j’espérais juste vour revoir sur le devant de la scène (étant rouennais j’ai un peu de mal avec les baronnies locales).
    Merci de votre réponse.

Comments are closed.