sur le web

Journalistes pro et amateur : le dialogue

Un intéressant dialogue se noue entre journalistes professionnels (Marianne2) et amateurs (Agoravox) :

– Le 20 mars, Marianne2 publie un article dénonçant “un publi-reportage” paru sur Agoravox, “vraisemblablement écrit par le service communication du groupe Lagardère” :

(noir)C’est précisément là que se situe le problème du journalisme participatif ou citoyen, vanté également par Rue 89, le site d’anciens de Libé, Mediapart, celui d’Edwy Plénel ou même sur ce site avec son «Agorianne». Qui contrôle la qualité éditoriale des articles pondus par ces milliers d’apprentis journalistes ? Chez Marianne2, Mediapart ou Rue 89, ce sont des journalistes professionnels. Chez Agoravox, mystère.

(/noir)

– Le 6 avril, Manuel Atreide, rédacteur de longue date du site de journalisme citoyen Agoravox, dont il est animateur régulier puisqu’il participe activement au comité de sélection des articles publiés (Je signale que je suis également rédacteur sur Agoravox, et qu’il m’arrive également de participer à la “modération” des articles.)] [répond à Marianne2, dans une tribune qu’il fait parvenir “à la rédaction d’AgoraVox, leur proposant de le soumettre à Marianne2”. Et Marianne2 publie sans se faire prier “la réponse d’un gentil citoyen-journaliste”, pourtant fort critique sur le journalisme professionnel :

(noir)Le monde de la presse est en pleine mutation, l’irruption des médias citoyens est en train de changer la donne. La parole d’information, autrefois apanage des journalistes et des politiques, est désormais accessible à toutes et tous. Cette tendance lourde ne sera sans doute pas remise en cause, même si le système naissant mérite des améliorations constantes. Les médias traditionnels doivent dès maintenant préparer leur adaptation à ce fait. Et ce n’est pas en lançant des critiques faciles et en définitive, non justifiées, que cette adaptation se fera à leur bénéfice.

(/noir)

Alors ? Entre journalistes professionnels et amateurs, c’est l’armistice ? Les pourparlers de paix sont engagés ?