sur le web

Hélène, journaliste à lepost.fr

Brad-Pitt Deuchfalh est mort, François-Mitterrand-2007, une seconde fois enterré… Je commençais à être en manque de blog parodique à me mettre sous la dent, jusqu’à ma découverte du jour : la page d’“Hélène, journaliste à lepost.fr””, un vrai petit bijou… 😉

Juste un extrait pour vous donner le ton (et le style !) : Hélène écrit à Guy Birenbaum :

(noir)“Cette semaine, monsieur Birenbaum il m’a écrit un mail trop gentille pour dire qu’il voulait me rencontré a cause que j’étais un bonne journaliste. J’étais tellement trop contente quand j’ai vue qu’il m’avait écrit en vrai, que j’ai répondu en faisant aussi un mail.
(noir)Alors je mets le mail que j’ai écrit, comme ça en plus ca fait un autre article. Pour que le mail il soit plus facile à lire j’ai mis une photo de poissons. Sinon c’est chiant.”

(/noir)

C’est énorme. Je m’en délecte ! “L’actualité vue par Hélène” sur le post.fr ne semble pas plaire à tous les commentateurs… Le portrait serait-il trop bien senti ? Ou bien ce qui gêne, c’est de voir que des lecteurs du post.fr peuvent tomber les yeux fermés dans un panneau aussi gros (si, si, il y a en a !) ? Je m’interroge… :-))

Je vous laisse, j’y retourne. J’ai pas encore tout lu… (et ne ratez pas les commentaires d’Hélène non plus !)

PS: ça c’est du vrai lien du dimanche !

3 Comments

  1. Quand l’auteur a commencé à publier, il a envoyé aussi beaucoup de commentaires dans les billets de Birenbaum afin de se faire connaître, et les autres lecteurs qui suivaient ce dernier depuis le blogue NRV ont pris ces messages au premier degré, au point de demander leur censure (eux qui sont contre toutes les censures, en théorie). Depuis, il n’intervient plus chez Birenbaum à ma connaissance (ou ses messages sont supprimés systématiquement) tellement il cassait les pieds desdits NRV qui ne savaient comment réagir devant ce trolleur à l’humour si différent du leur et tant ils le prenaient au zéroïème degré en lui donnant des conseils d’orthographe (alors que les neuf dixièmes d’entre eux ont un niveau de français à faire frémir d’angoisse un instit). Il faut aller aussi fouiller dans les poubelles du Post, vers les premiers billets de l’NRV de service.

  2. Hélène raconte, dans les commentaires de ses premiers “articles de journaliste”, comment un lecteur avait obtenu leur suppression du site…

    Ils ont été rétablis par la suite, ce qui prouve que l’on sait admettre cette forme subtile de dérision dans la rédaction du post.fr.

    Je ne l’avais pas encore souligné. Il est vrai que ça manquait. Voilà qui est fait. 😉

Comments are closed.