sur le web

Google, que penses-tu des mégaphones chauves ?

LECTURE RECOMMANDÉE ! Un bouquet de réflexions pertinentes et impertinentes sur le référencement, la distribution de l’information en ligne, les journalistes, et la “webpresse participative”…

Il faut y aller en suivant CE lien : ce n’est pas Google qui vous signalera cette perle… Justement ! 🙂

Mon commentaire sur place :

(noir)Beaucoup de pertinence dans ce billet. 😉 Dis-moi Google, sauras-tu la dénicher ? Sauras-tu envoyer vers ce billet les lecteurs intéressés par les questions qui y sont abordées de manière originale ? J’en doute un peu…

(noir)Tu risques d’envoyer surtout par ici des apprentis manifestants et des hommes de la quarantaine à la recherche de solutions à leurs douloureux problème capillaires. Tiens, je vois que tu indexes de mieux en mieux les commentaires de blog, mon petit Google, alors je vais tenter d’en rajouter pour égarer un peu plus tes usagers : cheveux, coiffeur, implants, perruque, coiffure…

(noir)N’est-il pas plus sûr de se fier à d’autres méthodes : les renvois de blog à blog, les flux RSS, les sélections de liens à la delicious ? Ça, ça vise juste, vite et bien. Pas besoin de brasser des milliards de pages pour en sortir 2000, dont deux ou trois, cachées dans le foin sont réellement intéressantes et pertinentes. Quel gâchis de temps, de moyens, d’énergie…

(noir)La voie de l’indexation massive du web traitée par des algorithmes pourrait bien se révéler un jour… une impasse… Qui sait ? Déjà que le résultat n’est si extraordinaire que ça : il manque tant de choses dans les index de Google, il a déjà tant de mal à s’y retrouver dans la toute petite partie du web qu’il est parvenu à indexer…

(noir)Plus ça ira, plus ce sera difficile de suivre. Plus la taille du web augmentera, plus chaque effort supplémentaire d’indexation te sera coûteux et difficile… Ton projet n’est-il pas vain, mon petit Google ?

(noir)Il est peut-être temps de s’intéresser à des méthodes alternatives ?

(/noir)

8 Comments

  1. Très drôle !

    Les chercheurs de mégaphones chauves seront donc bien renseignés par Google ! :-))

    Mais n’est-ce pas plutôt une démonstration ?

  2. Les renvois de blog à blog, les flux RSS, les sélections de liens à la delicious sont déjà très utilisés par Google et consorts. Leurs ingénieurs ne sont pas stupides, ils connaissent les limites de leurs algorithmes et travaillent ardemment à les améliorer, utiliser l’humain étant une piste évidente et déjà exploitée – dans une certaine limite.

    D’ailleurs, les truands du web l’ont bien compris. C’est là l’origine de tous les “faux-blogs” qui reprennent automatiquement du contenu de “vrai-blogs” en faisant pointer leurs liens ves des pages vendant du v1AgRa et produits similaires. C’est là aussi l’origine du spam de commentaires qui cherchent à dérouter un peu du bon Page Rating des blogs vers les sites beaucoup moins bien notés. Le moteur faisant confiance à l’humain, l’humain peut le tromper. On voit là la limite de la confiance.

    Votre réflexion me semble beaucoup trop limiter la “recherche” à la “recherche de l’actualité”. les algoritmes de Google (et des autres) sont un peu plus généraux que cela. S’ils prennent en compte l’actu, il doivent aussi savoir répondre à des requêtes dont aucun des résultats ne se retrouvera jamais lié par un journal, digg-like ni même probablement par un blogueur.

    Exemples: gestion de journaux de sécurité ou encore cycle de vie des bactéries anaérobies.

    D’autre part, si Google n’indexe qu’une minorité du Web, les blogueurs et journalistes ne lient qu’un minorité de cette minorité, et pas forcément la part la plus pertinente ou complète, ni sur le plus grand ensemble de sujets. On aura donc toujours besoin de ces algorithmes généraux et de cette indexation la plus large possible. Tout le défi consistant à créer un algo capable de comprendre (voire dans un premier temps d’effleurer) le sens des mots pour s’extraire de la dictature statistique actuelle.

    Au passage, si l’auteur du billet lié ci-dessus n’avait pas expliqué son titre, je doute que beaucoup d’humains l’aient compris. Il était sacrément tiré par les cheveux (blague à 2 balles que les moteurs de recherche actuels ne comprendront pas). On pourra donc difficilement reprocher à un moteur de ne pas le comprendre non plus.

    Cela dit, suivre les liens créés par des gens dans le jugement desquels on a confiance est assurément l’un des meilleurs moyens de trouver du contenu pertinent. Mais cela limite nos recherches aux centres d’intérêts de nos maitres à informer ainsi qu’à leurs lectures sur ces sujets.

  3. Bien sûr il l’indexe sur “mégaphone chauve”, et on est bien avancé 🙂

    Mais de là à ce qu’il soit référencé sur des mots clés réellement pertinents ! :-))

  4. Tu trouves les expressions “Mission Sacrée de l’Information Plurielle” “créer un texte puis lui donner le titre qui le décrit le mieux” et “blog titres moins conventionnels” pas pertinents?

    Au contraire, je trouve que ça résume très bien ce que veut dire l’auteur.

  5. “Mais de là à ce qu’il soit référencé sur des mots clés réellement pertinents !”
    Soyez assuré que je le fais quand je veux … mais ce serait polluer les résultats et décevoir l’internaute, ce qui va à l’encontre de l’éthique, de la politesse et du simple bon sens.

  6. @ Szarah

    Décidément, le concept de mégaphone chauve me plaît. Je crois que je vais le réutiliser, et il finira bien par devenir, à l’usage, une référence pertinente… 🙂

    Amicalement… 😉

    Et ne protestez pas, je ne fais, moi aussi, que… rebondir… :-))

Comments are closed.