la chambre

Fin de ce blog

Comme je l’ai déjà laissé entendre à quelques reprises ces derniers temps, le projet de ce blog touche à sa fin. novövision va bientôt cesser d’émettre. Pour un temps indéterminé. Je ne sais pas combien. Peut-être longtemps, ou peut-être même plus. Peut-être je reviendrai par ici de temps à autre, juste pour donner un signe, ou peut-être pas.

Comme on range un maison que l’on habite depuis longtemps avant d’entreprendre un voyage, j’ai encore un peu de rangement à faire et quelques questions secondaires à régler. Tout cela se fera petit à petit, comme on ferme les volets et que l’on éteint chaque pièce d’une maison l’une après l’autre, pour finir par mettre la clé sous la porte en partant.

Ce projet touche à sa fin car il est pour l’essentiel, à mes yeux, accompli. Il s’agissait d’une recherche personnelle, que j’ai souhaité mener sous vos yeux et à haute voix. J’ai réfléchi ici, avec vous, deux ans durant, à l’avenir du journalisme à l’heure d’internet, et je n’ai pas trouvé de réponse à cette question…

… Mais j’ai pourtant fait des progrès décisifs dans cette réflexion : je sais désormais où ne plus chercher.

Je poursuis l’ambition d’un projet de journalisme auquel je crois et auquel je suis attaché. Il n’est peut-être ni très conventionnel, ni très conformiste, mais c’est le mien. Je crois aujourd’hui que ce journalisme va survivre, même si je ne sais encore tout à fait ni où, ni comment (mais j’ai quelques idées, et d’autres projets). J’ai fait le deuil en revanche d’un autre journalisme, qui, lui, ne survivra pas. Il sera toujours un métier et nourrira toujours des familles, mais ça ne sera plus du journalisme, et son avenir ne m’intéresse plus. Je ne serai jamais, pour ma part, un technicien en ingénierie éditoriale travaillant sous la loi du markéting. Je laisse ça à ceux que cet avenir séduit, ou qui ne peuvent faire autrement. Bon courage à vous. Sincèrement, vous en aurez besoin.

Ma présence en ligne va changer, se faire plus discrète, et peu à peu plus privée. Je n’abandonne pas les réseaux, dont je crois plus que jamais à la puissance, mais je vais en faire un usage différent, et tenter d’autres expériences auxquelles la plupart d’entre vous ne seront pas conviés. Je ne quitte pas les réseaux, je me replie à l’intérieur.

Ce moment avec vous aura été très agréable et les quelques désagréments rencontrés malgré tout seront restés très supportables. Je vous remercie tous de l’intérêt que vous avez porté à ce blog et à mon projet, en le lisant ou bien en participant plus activement en commentaire. Je remercie ceux qui ont lié mes billets, ou les ont signalés sur le net par la multitudes de canaux désormais ouverts pour cela. Et j’ai eu beaucoup d’intérêt et de plaisir à signaler ceux que j’ai retenus.

Ciao. On se reverra ici, ou ailleurs, dans quelques temps et quoiqu’il en soit… autrement.

—-

Dès ce soir, les commentaires sont dorénavant fermés sur novövision.