sur le web

Est-ce vraiment la guerre dans les blogs ?

La pacifique Samandti s’interroge avec finesse sur les échos guerriers dont résonne actuellement le monde des blogs, qui lui rappellent un précédent :

(noir)“En juillet 2004 se déroula dans la blogosphère (“de nombreuses personnes pensent, à justte titre, que la blogosphère n’existe pas, aussi on admettra, par convention, que quand je dis la blogosphère, j’entends ma blogosphère.” Samantdi)] la [bataille d’U-blog, qui opposait les utilisateurs de cette plate-forme à celui qui venait de la racheter, Loïc Le Meur. Il entendait faire évoluer une pratique conviviale et gratuite vers une utilisation marchande, au service du commerce et des entrepreneurs.”

(/noir)

Je n’ai pas connu cette période de l’histoire des blogs (A l’époque je les dédaignais plutôt… Je bataillais ferme dans les forums et les tchats en tous genres. Je n’avais pas de temps à perdre à faire de la littérature… 😉 Et puis j’étais plutôt concentré sur les publications professionnelles en ligne, sans avoir encore compris à quel point elles se nourriraient finalement des blogs. C’est bien un train que j’ai pris en retard. On ne peut pas être toujours ponctuel…), mais j’ai quelques idées sur la nature de la petit crise que nous vivons maintenant.

Il y a plein de tensions actuellement dans le web et parfois elles s’additionnent et ça devient explosif. Autour de la notion décriée de “blogueur influent” qui a fait exploser Versac (au sens propre comme au figuré 😉 ), il y a, me semble-t-il, plusieurs “couches” qui se superposent :

– l’exposition des blogueurs dans les médias (Versac l’a bien dit plusieurs fois récemment, notamment au Figaro), qui perturbe la manière dont la galaxie des blogs pouvait auparavant se doter de sortes de “leaders”, à mi-chemin entre autorité morale reconnue et porte-parole d’une communauté, sans que ça fasse dépasser leur tête du lot pour autant. Mais les médias veulent des stars. Ils les fabriquent à la demande, et ils personnalisent et simplifient à outrance toutes les histoires…

– dans le domaine des blogs politiques, les relations blogueurs – éditorialistes : ces derniers se sentent de plus en plus menacés, car on commence à réaliser dans le milieux professionnel qu’ils ne servent plus vraiment à grand chose : on trouve d’excellents éditorialistes dans les blogs qui ne demandent qu’à s’exprimer ;-). Un grand professeur américain de journalisme, Jeff Jarvis, vient de proposer récemment de supprimer tous les éditorialistes salariés des rédactions. Aphatie a peur pour son gagne-pain, tout simplement.

– une nouvelle forme de concurrence entre blogueurs, qui se déplace du terrain purement intellectuel vers celui des gros sous : avec les publicités liées à l’audience. Le classement Wikio cristallise ce débat en mélangeant des blogueurs bénévoles et des professionnels (Presse-Citron), des blogueurs et des non-blogueurs (Morandini), des gens qui proposent du contenu et d’autres qui ne cherchent que le buzz… Tout ça dans un classement dont le principe-même permet la manipulation des résultats par ceux qui sont dedans, en se liant, ou pas, les uns les autres…

– l’arrivée de nouveaux publics dans le monde des blogs aussi, avec le développement de l’accès à internet et de son usage. Ces nouveaux arrivant vont d’abord vers les sites de médias, parce qu’ils connaissent. En commençant à placer des liens vers les blogs, les médias leur donnent accès à ces mondes qu’ils ignoraient, où ils font parfois un peu figure d’éléphants dans un magasin de porcelaine. Certains ont tendance à importer dans les blogs les pratiques de commentaires qu’ils ont dans les sites de médias, qui sont le contraire même du dialogue, d’où la crainte que j’ai déjà vu formulée ça et là d’une trollisation générale des blogs par ces nouveaux barbares.

Heureusement, tout ça ne touche que les blogs les plus visibles, les plus “exposés”, ceux qui intéressent la presse grand public, et que l’immensité variée, étonnante et contradictoire du monde des blogs continue à vaquer en toute discrétion à sa petite conversation sur la poésie, les chats, la cuisine, les moteurs d’avions ([Je n’ai pas réellement cherché à savoir s’il y avait des blogs sur les moteurs d’avion, mais je suis sûr qu’il y en a. Je me garderai bien, en tout cas, d’aller les déranger avec mes histoires qui ne les concernent pas…)], les voyages au long cours, les conseils de bricolage ou l’opéra…

2 Comments

  1. Tu décris bien plusieurs facteurs qui font que ça bouge dans la blogosphère et entre médias et blogs.

    Est-ce vraiment la guerre ? Mon hypothèse est simplement que les médias ne peuvent plus ignorer les blogs, les univers se rapprochent, ce qui entraîne à la fois des frictions (là où les journalistes se contentaient d’ignorer les blogueurs) et de l’ouverture.

    Est-ce que les journalistes ne vont pas tous devoir faire des choix (qu’ils ne faisaient pas avant, en se contentant d’ignorer les blogs) : être avec les blogueurs, ou faire la chasse aux blogueurs ?

Comments are closed.