sur le web

En ligne, l’info ne paie pas

Très intéressante perspective soulevée par Cédric Motte, sur Chouing Média : “Sites web d’actualité : et s’il n’y avait pas de business model ?”

(noir)La réalité économique du web : il est impossible de vivre d’un site d’informations de qualité. La faute à qui ? Pas du tout à une audience qui ne serait pas là : les sites d’infos sont parmi les plus visités. Non, la faute, encore et toujours, au prix de la pub. Les sites bénéficiaires sur leur activité éditoriale sont extrêmement rares. Conséquence : beaucoup développent en parallèle des prestations diverses et (a)variées. Certains vendent ainsi du conseil pour la création de site web sous drupal ; d’autres demandent à leurs journalistes de bosser à côté pour ne pas avoir à supporter des salaires insupportables ; etc.

(/noir)

Pour le moment, les sites pur web ne sont pas rentables. Et les sites adossés à un média traditionnel ne le sont pas non plus… Si ce n’est lemonde.fr, qui revendique une rentabilité que l’on est en droit de mettre en question :

Mon commentaire sur Chouing Média :

(noir)(…) Les articles de la rédaction du Monde sont-ils réellement “gracieusement “donnés” à la filiale” Le Monde Interactif ?

(noir)Je crois me souvenir que Jean-Michel Dumais, ex-président de la Société des rédacteurs du Monde, avait abordé dernièrement cette question dans une interview pour Arrêt sur Image…

(noir)Il pointait plusieurs problèmes :
(noir)
– la “matière” fournie par Le Monde au monde.fr n’était pas, pour lui, payée à son “juste prix”. Il ne disait pas que c’était “gracieux”…
– les circuits financiers entre Le Monde et le Le Monde Interactif sont opaques : selon lui, la “part” revenant logiquement “au papier” des abonnements réalisé en ligne ne reviendrait pas réellement vers le papier…
– sa troisième remarque est un peu marginale à ton sujet : la ligne éditoriale du post.fr, édité par le Monde Interactif, ne nuit-elle pas à l’image de marque Le Monde ?

(noir)Je dis ça juste pour enrichir le débat 😉

(noir)Et il n’en reste pas moins, en effet, que le site du Monde, comme ceux des autres journaux, sont bel et bien “subventionnés” par leur clientèle traditionnelle du papier (et par le contribuable, qui subventionne largement les éditions papiers).

(noir)Les cris de victoire du Monde interactif, quand il affiche sa “rentabilité” sont en effet bien illusoires…

(/noir)

1 Comment

  1. Un double merci : d’une part pour le commentaire chez moi, d’autre part pour la mention de mon billet chez vous. Vive les discussions intelligentes 🙂 !

Comments are closed.