sur le web

Des éditos comme ça…

Courrier International : Le New York Times lâche Clinton

(noir)(9 mai 2008) Après les primaires en Indiana et en Caroline du Nord, le ton a changé dans la presse américaine. Barack Obama est désormais vu comme le candidat d’office et le plus sérieux pour représenter le Parti démocrate, comme l’affirme The New York Times.

(noir)

The New York Times (éditorial) :

(noir)On entend partout que Hillary Clinton ne remportera pas l’investiture démocrate et qu’elle devrait se retirer de la course. Nous sommes convaincus qu’elle a parfaitement le droit de rester dans la course et d’affronter Barack Obama aussi longtemps qu’elle le souhaite et qu’elle en a les moyens. C’est le fondement du processus démocratique.

(noir)Mais nous sommes également intimement persuadés que Mme Clinton ferait une énorme erreur – pour elle-même, pour son parti et pour le pays – si elle s’entêtait à poursuivre cette campagne agressive chargée de sous-entendus racistes.

(noir) Lire la suite…

(/noir)

Je n’ai pas souvenir qu’on ait lu des éditoriaux comme celui-ci dans la presse française lors de la dernière campagne électorale pour la présidentielle. Je dis ça, je ne dis rien…

… mais j’ai quand même un peu dans l’idée qu’il y a l’art et la manière de traiter l’information au quotidien de manière impartiale et honnête, ce qui n’empêche pas de prendre des positions éditoriales claires et étayées, quand le moment est venu… A mon sens, c’est une leçon…

3 Comments

  1. Je crois que c’est assez typique des grands journaux américains : des prises de position assez tranchées et à un moment donné, un soutien affiché à un candidat. Les éditos du NYT qu’on peut lire dans le supplément le Monde / NYT ne sont pas mous du genou non plus.

  2. ah oui je me souviens bien…
    C’est marrant de voir comment UN papier peut rester dans les mémoires… en même temps il n’était pas anodin.

Comments are closed.