sur le web

Cinq ou six trucs sans importance…

A la demande de gasper, “6 détails sans importance et si possible, un chouilla embarrassants”.

En fait je n’en donne que cinq, car il y en a déjà un ici:

1. J’ai développé la procrastination au niveau d’un art, et je suis devenu expert dans la “théorie du joker” : toujours garder sous le coude tout un tas de trucs à faire, qui n’ont aucune urgence, voire aucune importance, auxquels je passe des heures plutôt que de m’occuper de ce qui n’attend pas. Ecrire sur ce blog à l’instant, par exemple, plutôt que d’appeler le plombier. Pourtant ça, ça commence à devenir urgent !

2. Je ne sais plus très bien combien de pseudonymes différents j’utilise sur internet, mais je ne me suis que rarement laissé prendre à mon propre piège de les mélanger. La dernière fois que je m’ai trompé, c’était sur Embruns et Laurent m’a confondu par une étude approfondie, dans ses archives, de la correspondance entre pseudonymes et adresses IP. Ça m’a coûté quelques litres de bière pour acheter son silence…

3. Quand j’étais petit garçon, une fois, j’ai demandé une poupée pour Noël. Non seulement ma demande n’a posé aucun problème à ma famille, mais en plus, on m’a offert la plus merveilleuse poupée, qui rendait jalouses toutes les petites filles de mon entourage. Ma mère et ma grand-mère, qui étaient d’excellentes couturières, lui ont constitué, entièrement à la main, une garde-robe tout à fait exceptionnelle, avec du vrai satin, de la dentelle et même du vison (enfin un tout petit bout…)! Toutes les tenues sont conservées religieusement par mère aujourd’hui, dans du papier de soie.

4. J’aime beaucoup faire la cuisine, pour moi tout seul aussi bien que pour ceux que j’invite à manger. L’épluchage des légumes est l’activité la plus relaxante que je connaisse jusqu’à maintenant. C’est la seule sur laquelle je parviens à me concentrer en ne pensant absolument à rien. Voilà pourquoi je maintiens que l’épluchage des légumes est la quintessence de la philosophie zen.

5. J’ai une très bonne mémoire de certains petits faits totalement anecdotiques et insignifiants que l’on peut révéler de soi au fil d’une conversation, sans s’en apercevoir, et sans se souvenir n’avoir jamais parlé de ça à quiconque. Il m’est arrivé plus d’une fois d’en abuser et de laisser mes interlocuteurs très perplexes sur mes talents en matière d’espionnage ou de divination. D’habitude, je me garde bien de les détromper…

Plutôt que de taguer quelqu’un sauvagement sur cette chaîne, je propose le tag libre… Quiconque n’a pas encore été tagué, mais n’attendait que de l’être, peut considérer que je viens de le faire à son sujet : il suffit de laisser un commentaire ici, avec un lien vers son blog…

Avis aux amateurs 😉