sur le web

Bradlee ne croit pas à la fin des journaux

Ben Bradlee, vice-président du Washington Post, célèbre pour en avoir été le rédacteur en chef (de 1968 à 1991) qui a supervisé l’enquête sur le Watergate,
ne croit pas que les quotidiens généralistes sur papier auront disparu dans 20 ans :

(noir)« L’idée qu’une société, mais tout particulièrement la société (américaine), puisse exister sans un compte-rendu quotidien de l’actualité, quelle que soit sa forme, est peu plausible »

(/noir)

(noir)Les autres médias, notamment la télévision et l’Internet, dispensent les mêmes nouvelles, dit-il, mais « celui ou celle qui communique l’information en premier » n’est pas toujours la personne qui s’y prend le mieux. »

(/noir)