sur le web

Avenir du journalisme ? Une simple perte de prestige. On s’en remet !

Le blogueur, journaliste, éditeur, rocker… Hervé Resse, était lui-aussi à l’agora organisée par le Synthec RP récemment au Celsa sur le thème de l’avenir du journalisme. Il en fait la chronique avec humour, acidité et détachement, pour le compte de Newzy.fr :

(noir)Le journaliste se retrouve aujourd’hui vaguement démuni, dépouillé de cette aura. Dès lors, il croit sa fin tout proche. Ou peut-être cherche-t-il à se faire peur. Qu’il se rassure, il s’agit plus vraisemblablement d’une simple perte de prestige. On s’en remet.

(/noir)

(noir)En somme, ce n’est pas à un monde sans journalistes qu’il faut se préparer, mais à une nouvelle répartition de la parole. L’analyse, la critique, l’explication, l’expression, sont déjà partagées avec des experts, des individus lambda, tous contributeurs, acteurs, modérateurs, évangélisateurs d’un nouvel univers, qui pourrait tout aussi bien se baptiser « Agora ».

(noir)Les journalistes, comme les autres, y seront les bienvenus, en contributeurs de talents. Il est probable qu’on leur demandera même d’être les ordonnateurs du grand débat, qui, sans eux, tournerait vite au capharnaüm. Dans ce monde, le média ne sera plus seulement « un support », il deviendra « le lieu » où ces échanges sauront le mieux s’exprimer.

(/noir)