sur le web

Aujourd’hui, Schneidermann m’a fait rire

La phrase du jour est de Daniel Schneidermann, sur Arrêt sur images :

(noir)CON…CEPTUEL

(noir)Par Daniel Schneidermann le 18/06/2008

(noir)“Périodiquement, déboule dans le paysage un objet surréaliste, provocateur, défiant tous les commentaires, rendant vaines toutes les théories antérieures. Ainsi le sélectionneur de l’équipe de France de foutebole, au soir de la déroute, demandant en direct, devant le mur des sponsors où se bousculent MacDo et Coca Cola, la main de la présentatrice de l’émission de foutebole, sa compagne (vous trouverez la séquence partout sur le ouaibe, et à la Une de tous vos quotidiens en ligne préférés).

(noir)Quel effroi dans la volière ! Comment ose-t-il ? Un tel soir ! Au milieu d’un si insondable malheur national ! Ouverture des journaux radio du matin. Convocation d’urgence des psychologues, des psycho-sociologues, des socio-psychologues, des cellules de crise, des unités spéciales de la gendarmerie, du RAID, des brigades canines, des témoins de moralité.

(noir)Défendons ici Raymond Domenech. Et prenons sa déclaration comme ce qu’elle est : une oeuvre d’art. Une pure et simple oeuvre d’art, descendant en ligne directe de l’urinoir de Duchamp, avec un détour par le désormais célèbre « Avec Carla, c’est du sérieux », une oeuvre fondatrice du XXIème siècle, devant laquelle une seule attitude est possible : s’arrêter, se taire, et méditer longuement.”

(/noir)

Et un seul commentaire de ma part : :o)

1 Comment

  1. Pour l’anecdote, d’après ce que j’ai vu dans le flux RSS d’ASI ce matin, DS s’y ai pris en deux fois pour le titre. Le billet a été publié initialement avec le titre « Prétendant conceptuel » (ou un truc proche) et publié à nouveau quelques minutes plus tard avec le titre « Con… ceptuel » , un peu plus direct.

Comments are closed.