le salon

Alex92 : la tête du troll

Très étonnante vidéo mise en ligne par le site du journal people Voici et relayée un peu partout sur le net…

Un internaute lambda, poursuivi par deux vedettes médiatiques après des menaces de mort proférées en ligne dans les commentaires d’un site poubelle, présente ses “excuses publiques” au micro qui lui est complaisamment tendu.

C’est la figure du troll qui prend enfin un visage. Derrière ces mots, qui ne disent rien d’autre qu’un sentiment d’irresponsabilité et une croyance dépitée dans l’impunité de l’expression en ligne, c’est une forme de misère sociale, affective, relationnelle et morale qui s’étale ici… Tout un monde de vie “par procuration” dans l’univers du people affleure dans le propos…

On peut noter aussi comment l’affaire vire à la téléréalité, dans une exploitation médiatique bien menée…—-

Mise à jour (samedi 30 août 2008) :

La version de cette vidéo, initialement publiée par le site de Voici, à cette adresse :

http://www.voici.fr/potins-people/les-videos-people/secret-story-2-alex92-s-excuse-pour-ses-insultes-envers-benjamin-castaldi-237506

n’est plus accessible. Ne circulent aujourd’hui que des versions reprises sur Dailymotion et Youtube.

—-

Comment ce buzz a-t-il pu m’échapper ? Mes outils de veille sont manifestement défaillants. Il va falloir revoir tout ça… 😉

Juste un petit lien aujourd’hui, parmi les centaines que j’ai survolés ce matin dans mon agrégateur de flux RSS, et c’est toute une pelote passionnante qui se déroule sous mes yeux, agitant massivement depuis une bonne semaine toute une partie du web avec laquelle je suis visiblement peu connecté : “l’affaire Alex92 versus Jean-Marc Morandini et Benjamin Castaldi”.

Cette affaire mobilise toute la galaxie people sur le net, et jusque sur les ondes de TF1 : des blogs commerciaux comme celui de Morandini, les sites des médias people comme Voici, Public, etc., des flots de milliers de commentaires dans ces sites (pus de 3500 commentaires à cette heures chez Morandini sur les différents billets consacrés à cette affaire), et des reprises dans des nuées blogs personnels… Un vrai buzz, je vous dis…

C’est par lepost.fr que j’ai tiré ce fil, car c’est bien le seul site people sur lequelle je garde un oeil (à part L’express, le Nouvel Obs, Le Point, Le Monde et Le Figaro, bien entendu)… 🙂

Mon attention a été attirée par cette vidéo, mise en ligne par le site de Voici, et reprise hier sur lepost.fr par sa rédaction : “Alex92 s’excuse pour ses menaces contre Benjamin Castaldi”

Je remonte le fil et je vous résume l’histoire :

– Le blog commercial jeanmarcmorandini annonce : “jeanmarcmorandini.com porte plainte pour menaces”

C’était le 14 août, semble-t-il, d’après la date du premier commentaire. Les billets, eux, ne sont pas datés sur ce site. Le billet donne peu d’informations sur les faits, leurs dates, les personnes victimes de ces menaces, ni leur(s) auteur(s) :

(noir)Mais cet été, peut être sous l’effet de la chaleur, quelques uns ont une nouvelle fois dépassé les bornes en proférant des menaces de morts contre des animateurs télé allant même jusqu’à lancer des appels au meurtre !

(/noir)

Joint au billet, un récépissé de dépôt de plainte daté du 9 août 2008, pour “diffamation, insultes et menaces” survenues “le 4 août 2008”.

– Rien de nouveau, jusqu’à ce message personnel très intriguant, lancé le 18 août par l’animateur de télévision Benjamin Castaldi, en direct sur TF1, lors de l’émission “Secret Story” : “Secret Story: Le mystérieux message de fin de Castaldi”

(noir)“Alex92, j’ai eu tous tes petits messages ! Moi aussi je t’aime beaucoup ! “

(/noir)

jeanmarcmorandini se livre alors à ce qu’il nomme un “décryptage” du message :

(noir)Il y a quelques jours, nous vous indiquions avoir porté plainte, suite à des menaces de mort proférées par un internaute sur jeanmarcmorandini.com.

(noir)Cet internaute, Alex92, avait visé Benjamin Castaldi, que j’ai alerté sur ces attaques inadmissibles et sur le fait que j’avais décidé de porter plainte au nom du blog pour ces propos qui dépassent les limites de l’acceptable !

(noir)Aujourd’hui, la police a identifié cette personne qui va être contactée dans les prochaines heures… D’où le message de Benjamin Castaldi, ce soir, en fin d’émission !

(/noir)

– On découvre, le 21 août : “Menaces de mort: Castaldi confronté à l’auteur des messages”

Où l’on apprend que Benjamin Castaldi a porté plainte lui aussi contre Alex92 ; que les deux hommes se sont rencontrés dans un commissariat ; qu’Alex92 aurait refusé de s’excuser auprès de l’animateur ; que cet Alex92 aurait été “remercié par son employeur après ces menaces, celles-ci ayant été rédigées depuis la société où il travaille”

– hier (22 aout), enfin: Voici publie (en “exclu”) la vidéo dans laquelle Alex92 montre son visage, tente quelques explications et présente des excuses (sans qu’on sache très bien, d’ailleurs, de quoi il s’excuse précisément…).

—-

“Internet, c’est virtuel”

Revisionnez cette vidéo, elle est passionnante.

(noir)Tout s’est déroulé à propos d’un tchat sur morandini.com. On a décidé du sujet sur l’affaire où Benjamin Castaldi était pas présent lors d’une soirée où il avait attrapé une insolation. Donc c’était un buzz énorme.

(/noir)

– Pour Alex92, le site de morandini est un site de “tchat”.

Dans son esprit, ceux qui se retrouvent sur “morandini.com” décident en commun d’un sujet de conversation (le thème du billet sous lequel cette conversation se développe ne semble avoir aucune importante). On n’est à mille lieux de la logique du blog (relation auteur/commentateurs), et même pas dans une relation “top-bottom” (le médias émet, le public reçoit et “accuse réception” par un commentaire). C’est ici un pur fonctionnement de forum, où des participants se retrouvent sur un pied d’égalité pour dialoguer sur un sujet commun.

– Cette “affaire” d’insolation est “un buzz énorme”

Alex92 dit ça le plus sérieusement du monde. “L’affaire” de l’insolation de Benjamin Castaldi est réellement importante pour lui, et semble-t-il pour ses interlocuteurs aussi. Au point que le ton monte :

(noir)C’est à partir de là que les avis ont divergé. Y a eu des propos qui z’ont un petit peu dépassé mon entendement. Mais c’était vraiment pas dans mon strict vouloir. (…) Ces propos là, je les tenais pas en vérité.

(/noir)

– Des propos sans importance…

A aucun moment les propos qui valent ces plaintes à Alex92 ne sont considérés en eux-mêmes : ils ne sont même pas mentionnés, il n’est pas abordé la question de savoir s’ils sont vrais ou faux, ni en quoi ils sont répréhensibles. Ce sont vraiment des paroles “en l’air”. Le sujet sur lequel on choisit de converser est “énorme” mais ce qu’on en dit est… insignifiant (à se demander s’il se souvient des termes employés, d’ailleurs…).

(noir)Là je suis sous l’effet de deux plaintes en cours. Ces propos, c’était pas dans mon intention. Pour moi, internet c’était virtuel. Mais j’avais pas pris des conséquences que ça pouvait engendrer. Parce que je me suis aperçu, c’est vrai, qu’en rentrant chez moi, ça a pris une médiatisation énorme. Je suis pas fier. Franchement je suis vraiment pas fier. Et je donne le conseil de ne faire ça à personne. Parce que ça peut prendre des disproportions énormes.

(/noir)

“Pour moi internet, c’était virtuel”

Alex92 semble totalement surpris et désarmé que des actes sur internet puissent avoir des conséquences hors d’internet. Les deux mondes ne sont pas “connectés”. Internet est un “ailleurs”, où tout ce qui se passe est sans conséquences…

– Une vision complètement auto-centrée des “conséquences”

Comme le remarque “luqluq”, commentateur sur lespost.fr :

(noir)Mais il ne regrette rien puisque qu’il regrette seulement le fait d’avoir perdu son travail et de s’être mis dans ce pétrin. Sa dernière phrase en est révélatrice “je m’excuse et je voudrais me sortir de l’embarras que je me suis causé”. En fait il ne comprend toujours pas qu’il doit s’excuser de l’embarras qu’il a pu causer à l’encontre de B. Castaldi en proférant de tels propos injurieux et menaçants.

(/noir)

C’est un étonnant portrait qui se dessine au fil de cette vidéo, celui d’un type d’usagers d’internet qui reste le plus souvent dans l’ombre, et qu’on ne discerne qu’un peu à travers des commentaires et dans les statistiques de fréquentation. C’est une forme de misère sociale, affective, relationnelle et morale qui s’étale ici… Tout un monde de vie “par procuration” dans l’univers du people affleure dans le propos…

On est en droit d’y voir aussi un apport intéressant aux études sur la psychologie du troll : irresponsable vis à vis de ses propos en ligne, auxquels il n’accorde aucune importance, et qui n’ont à ses yeux aucune conséquence, désarmés quand il découvre la connexion possible entre deux mondes qu’il concevait étanches…

Fabrication d’un “coup médiatique”

Un mot de Jean-Marc Morandini et Benjamin Castaldi pour finir.
L’attitude de Morandini me semble claire dans un premier temps : avertissement des lecteurs sur son blog, dépôt de plainte et alerte de Castaldi (qui peut savoir en effet si une telle menace est sérieuse ou non ?).

Mais je sens comme un dérapage à partir du moment où Castaldi décide d’évoquer cette affaire en direct à la télévision, et de manière aussi volontairement mystérieuse : on aurait voulu fabriquer un buzz de toutes pièces avec cette affaire qu’on ne s’y serait pas pris autrement ! Et Voici ne s’y trompe pas avec son “exclu” qui lui permet d’entrer dans la danse et de partager le gâteau. L’affaire est en train de tourner à la téléréalité !

Alex92 est, j’en ai bien peur, en train de découvrir à ses dépens cette fois ce qu’est vraiment le buzz médiatique. Il paye là certainement le fait de s’en être pris, en toute inconscience, à deux des meilleurs experts du moment de l’exploitation du buzz à des fins de promotion personnelle et commerciale…

Ces “retombées médiatiques” dans sa vie personnelle feront probablement double peine avec la sanction judiciaire qu’il est susceptible de se voir infliger si les poursuites vont jusqu’à leur terme. Une dure leçon de vie.

14 Comments

  1. «Ces « retombées médiatiques » dans sa vie personnelle feront probablement double peine avec la sanction judiciaire qu’il est susceptible de se voir infliger si les poursuites vont jusqu’à leur terme. Une dure leçon de vie.»

    Tribunal ou pas, il a déjà été touché par la sanction Google, sans garantie de prescription même après 10 ans.

    cf Dagrouik : Lionel Jospin m’a tué

  2. Les trolls sont donc bien nommés puisqu’ils en ont en plus le physique… (oh c’est méchant je sais).
    Ceci dit, maintenant, on pourra mettre un visage sur certains commentaires anonymes.

  3. Stupéfiant et terriblement instructif, en effet.

    Ce qui me surprend aussi, c’est à quel point les médias, mais surtout le “parler” qui en découle, occupent le terrain dans le mode d’expression de certains.

    Entendre à deux reprises : “je fais mes excuses en direct” (dans une vidéo forcément en différé et au cours d’un entretien que j’imagine, au mieux, dans une pièce, en présence de quelques personnes mais certainement sans caméras “médias”) à la place de vive voix a quelque chose de surréaliste pour moi.

  4. Très honnêtement, en allant voir ce nouveau billet, j’ai fauté et j’ai lancé la vidéo en premier. Passez une quinzaine de secondes, j’ai cru à un mauvais acteur jouant dans une campagne de marketing viral pour Monrandini.com.

    Et puis j’ai stoppé, peu de temps après, pour cette fois-ci reprendre les choses par le début et lire l’article, balancé de liens en liens, à finir par me rendre compte que ceci était bien réel. Première baffe. Suivi de prêt par la deuxième lorsque je me suis décidé à regarder cette fois-ci la vidéo en entier. Le choc, tout y est. Le pseudo+numéro de département, le langage oral qui colle au langage sms utilisé sur internet avec la fonction déconstruction des phrases, la dégringolade sociale et j’en passe… je serai un peu suspicieux que je trouverai cela trop beau pour être vrai.

    Un billet instructif et inattendu. La pour le coup, le troll tombe et pire, devient même rentable pour son hôte.

    Voila, maintenant je me sens un peu farci, je suis pris dans la spirale et je veux connaitre les aboutissants du prochain épisode. Du grand art je vous le dis.

  5. Tout le monde ici semble trouver normal que Castaldi se soit rendu justice lui-même en infligeant des dégâts excessifs et irréparables à cette personne.

    Non seulement il est strictement illégal d’accomplir ce que Castaldi a fait (c’est le juge qui décide de la notification du jugement par voie de presse, pas les copains de la rédaction d’à côté), mais en plus cela viole le principe de proportionnalité entre délit et sanction (faîtes un rapid calcul des dommages moraux subis par l’un et par l’autre).

    Je pars de l’hypothèse que ce n’est pas par hasard que Voici est allé parler à Alex92 (pour lequel je n’ai aucune sympathie par ailleurs) et que Castaldi, ou probablement Morandini, a arrangé l’acte de contrition. Je pense qu’il faut vraiment être le dernier des connards et le premier des lâches pour se comporter de cette manière.

  6. Markss,

    Utilisation personnelle d’un outils de travail est certainement une “faute grave” amenant au licenciement sans indemnités.

    Moi aussi, j’ai cru que c’était un acteur. Je crois que narvic a utilisé le terme de “misère sociale”, beau mot pour décrire cet homme…

  7. @ Fr.

    Rien ne permet de dire que Morandini et Castaldi sont pour quelque chose dans la vidéo. Cet Alex92 est bien capable d’être allé voir tout seul Voici et de s’être laissé filmer.

    Or, pour lui, c’est ce film qui crée l’essentiel du préjudice “social” : son visage dévoilé et son identité révélée (Castaldi et Morandini n’ont cité qu’un pseudo, jamais son nom. ). Ces images sont “archivées” sur le net, son nom est dans Google pour longtemps, et c’est lui qui a enclenché cette partie de la mécanique du buzz…

    Il n’est pas exclu, par ailleurs, que cet Alex92 apprécie d’être placé ainsi “sous le feu des caméras” et que sa propre vie participe un peu de ce monde des médias et des people qui semble tellement le fasciner.

    [note : je n’ai pas cité son nom moi non plus dans le texte (mais il figure dans la vidéo). Au moins Google ne ramènera pas ici sur une recherche sur ce nom. C’est tout ce que je peux – ou que j’ai envie – de faire pour lui…]

  8. Bah non, c’est un lambda qui a subi la méthode apprendre à ses dépends pour réaliser que l’anonymat sur le Web, ça n’existe pas, que la liberté d’expression implique la responsabilité des propos et qu’on ne peut utiliser un outil de travail à des fins personnelles (sauf autorisation expresse).

    Ce n’est même pas pathétique, c’est ordinaire, ça vient d’un manque d’information quant aux droits et devoirs.

    Ce buzz a une portée éducative certaine, ce qui excuse (à mes yeux) sa répercussion sur ce blog.

    Pour le reste et d’une manière plus générale … aucune menace n’est à considérer comme une banalité inoffensive, c’est une mise en insécurité inadmissible, peu importe la notoriété de la victime et son degré d’exposition médiatique.

  9. ” Il n’est pas exclu, par ailleurs, que cet Alex92 apprécie d’être placé ainsi « sous le feu des caméras » et que sa propre vie participe un peu de ce monde des médias et des people qui semble tellement le fasciner. ”

    Je n’ai aucun argument rationnel pour l’expliquer, mais je suis convaincu que c’est ce sentiment – avant tout autre – qui a conduit Alex92 devant la caméra de Voici, la tête pleine de fantasmes sur ce qui pourrait résulter de cette sortie.

  10. Je trouve le titre de ce billet peu convenable.

    Il existe des tas de trolls et des tas de raisons de troller (et nous sommes tous des trollers en puissance, il suffit d’une mauvaise nuit, par exemple).

    Donc faire de cet énergumène et de sa frimousse le représentant d’une frange des posteurs me semble hors de propos (voire injurieux pour lui et les individus visés).

    A la lecture des commentaires, j’ai l’impression que tous les intervenants sont des petits saints n’ayant jamais troller (ce dont je doute fortement).

    Je trouve aussi qu’il manque la citation des menaces proférées, sans celles-ci il parait difficile de se faire un avis sur la proportionnalité des sanctions.

    La judiciarisation et sur-médiatisation de toutes sortes d’évènements sans grand intérêt (avis personnel) me déplaît.

    Tout ceci est mon avis 😉

  11. Hola Vitrolaid, on parle de menaces de mort, là ! Vous faites ça souvent, la nuit, vous ?!

    Et je ne crois pas que ce soit un service à lui rendre de diffuser les propos qui lui sont reprochés. Ça aggrave son cas.

  12. @Narvic

    Il nous est demandé par un commentateur de mettre en rapport le délit et les sanctions.

    Je ne peux le faire sans connaissance des faits.

    De plus, pour des raisons de pédagogie, j’aurais cité ses propos.

    En effet, j’ai peu de respect professionnel pour les deux vedettes médiatiques cités et trouve leur comportement peu honorable.

    Les propos m’auraient permis de me faire mon opinion, plainte justifiée ou non ?

    Quand aux menaces de mort, elles sont monnaie courante. Encore heureux que tous ceux qui reçoivent ce type de menaces de la part d’abrutis ne portent pas plainte, sinon les tribunaux déjà bien engorgés seraient bloqués.

    En toute chose il faut de la mesure et je ne la vois dans aucun des parties de cette triste et pathétique affaire.

    La, c’est un peu le lynchage d’une personne en détresse et je n’apprécie que modérément (quand bien même il serait mis dans cette position tout seul… on ne tire pas sur un homme à terre…).

    Désolé, si je parais un peu sévère ou intolérant sur l’instant.

    Mon avis.

Comments are closed.