objectif blog

A Pierre Péan, avec mon soutien

Après Sine, il faut donc maintenant prendre la défense de Pierre Péan, accusé à son tour d’antisémitisme imaginaire, par des détracteurs qui espèrent ainsi qu’on évite de répondre aux accusations d’affairisme que le journaliste porte contre le ministre des Affaires étrangères.

– Pierre Péan répond à Télérama
– Editorial de Philippe Cohen
– Appel au calme de Pierre Haski
– Chronique de Stéphane Guillon
– (bonus) Le cas désespéré de Daniel Schneidermann

Télérama : Pierre Péan : “Le soupçon d’antisémitisme, ça, je ne supporte pas”

Pierre Péan à Télérama :

(noir)Résumé des épisodes précédents : vendredi dernier, Pierre Péan quitte le plateau d’Arrêtsurimages.net, furieux que Daniel Schneidermann le soupçonne d’antisémitisme. Un soupçon qui a été au cœur de la contre-attaque de Bernard Kouchner depuis la sortie de son livre “Le Monde selon K” (Fayard). Dans le premier volet de l’entretien qu’il nous a accordé, Pierre Péan revient sur les attaques dont il a été l’objet… et les excuses de Daniel Schneidermann.

(/noir)

Lire aussi : Philippe Cohen et Pierre Haski

Philippe Cohen (Marianne2) : Supplique à Aphatie, Le Monde, Le Nouvel Obs et les autres : oubliez-nous, oubliez les juifs !

(noir)Un certain nombre de journalistes se sont abaissés à reprendre l’argumentaire honteux de Bernard Kouchner insinuant que le livre de Pierre Péan est limite, voire antisémite. Ce sont eux les vrais fourriers de l’antisémitisme qui vient…

(/noir)

Pierre Haski (Rue89) : Des antisémites partout ? On se calme…

(noir)A force de voir des antisémites partout, on risque de ne plus voir les vrais. Pas plus que les autres formes de racisme qui pèsent sur toutes les autres victimes de discriminations et d’ostracisme, dont les juifs sont loin, hélas, d’avoir le monopole.

Peut-on débattre sereinement de cette question sans se faire taxer … d’antisémitisme?

(/noir)

Voir aussi : Stéphane Guillon est-il “antisémite sans le savoir” ?

Le goût du sang de Daniel Schneidermann

Full disclosure : j’ai – par ailleurs – un différend personnel avec le site Arrêt sur Images. Que ça ne vous empêche par de lire et de vous former votre propre avis, puisque vous êtes, désormais, prévenus sur ce point.

Pendant ce temps la révolte gronde parmi les abonnés d’Arrêt sur Images après les demi-excuses de Daniel Schneidermann, puis son relapse.

Quasiment aucun intervenant du forum d’Arrêt sur Images ne formule à Daniel Schneidermann le reproche que je lui fais pour ma part : le goût du sang. Ou moins dramatiquement, l’irrésistible attrait pour la polémique, toute la polémique… et rien que la polémique.

Et maintenant, s’il vous plaît, qu’on en revienne… à Bernard Kouchner.

6 Comments

  1. Le gout du sang effectivement… Je me rappelle du passage de Bourdieu dans Arret sur images il y a de cela quelques annees, Bourdieu s’etait trouve dans une sorte de traquenard a charge qui s’etait termine par l’ecriture d’un livre signe DS qui n’avait pas manque d’exploiter la polemique qu’il avait lui meme cree…

  2. Merci de le soutenir. Quand on voit l’acharnement de JM Apathie (encore un post ce matin) à apporter son aide à cette opération de contre-communication c’est affligeant…

  3. Le goût du sang pour DS? Plutôt celui du polémiste qui prêche le faux pour faire réagir son invité, ne pas servir la soupe… Quelque part, n’est ce pas ce qu’on est en droit d’attendre d’un bon journaliste ?

  4. @ Vonric

    Sauf que l’info, c’est Kouchner. L’antisémitisme, c’est l’écran de fumée.

    Mais comme l’antisémitisme ça saigne, c’est immédiatement ça que DS choisit. C’est à dire hurler avec les loups.

    Et à mes yeux, c’est une réflexe que l’on constate souvent chez le même DS : privilégier toujours la polémique sur le fond.

    D’ailleurs, je trouve pas que @si s’intéresse vraiment au fond de la critique des médias : @si reste le plus souvent uniquement à la surface des choses, ou alors préfèrent le petit bout de la lorgnette. Ce n’est pas ça que j’attends d’un bon journaliste.

Comments are closed.