net et news

A France Inter, tout le monde il sera beau, tout le monde il sera gentil

Via Simon Decreuze, je redécouvre cet extrait du film de Jean Yanne Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil (sorti en 1972), qui me semble en effet fort adapté à la situation actuelle de France Inter.

 A Vogue on a Flower par Thomas Hawk (cc)
A Vogue on a Flower par Thomas Hawk (cc)

Avec le licenciement de Stéphane Guillon et Didier Porte, c’est même la disparition totale, à la rentrée prochaine, des humoristes de la tranche matinale de la station de service public qui est annoncée au Monde par le patron de Radio France Jean-Luc Hees :

“Je considère que cette tranche d’humour est un échec. Elle a montré une grande misère intellectuelle, dont je ne m’accommode pas. Il n’y aura pas de changement d’horaire ni de remplaçants. Ce qui ne fait pas rire à 7 h 55 ne me fera pas plus rire à 3 heures du matin.”

Alors, puisqu’il a été question de ça dans les motifs invoqués pour le licenciement des humoristes, une petite explication sur la différence entre vulgaire et grossier, selon Jean Yanne :

Je crois bien que je vais me passer de radio le matin, à la rentrée prochaine…

—-
Illustration : Radio France building seen from the Eiffel Tower (cc) Ivo Jansch
—-

Complément (13h30) : la dernière chronique amère de François Morel, ce matin sur France Inter.


—-

4 Comments

  1. 1 – Dans une économie de l’attention, tu vaux cher.
    2 – Soutanof à l’actylotextygène à l’essence de synode dégénéré, rhinomissel à l’eucalyptus et Jésus Christ inventant le ski nautique, c’est simplement trop bon 😉

Comments are closed.