sur le web

20minutes.fr : les blogueurs embedded réagissent

Les blogueurs hébergés par la plate-forme de 20minutes.fr (on dit “blogueurs embedded”, depuis qu’André Gunthert en a décidé ainsi 😉 ) ont leur mot à dire, et des questions à poser, après la mise à pied du rédacteur en chef de 20minutes.fr Johan Hufnagel.

Un “Appel des blogueurs de 20minutes.fr” est lancé sur la plate-forme, il recueille des signatures et se propage peu à peu de blog en blog…

(noir)«Nous, blogueurs de 20minutes.fr, nous étonnons de la mise à pied brutale du rédacteur en chef Johan Hufnagel et du manque d’informations quant à l’avenir d’un site dont nous sommes en partie des fournisseurs de contenus. Jusque-là, 20minutes.fr nous a répondu, a donné des couleurs à nos blogs, mettant en avant nos textes. Ca discute, ça échange, ça s’engueule, ça rigole. Et ça apprend aussi..

(noir)Tout ça crée des liens. Impossible de passer par pertes et profits que la rédaction de 20 minutes.fr est en grève au motif de la mise à pied d’un rédacteur en chef, et que c’est peu courant. Nous n’en connaissons pas les raisons, mais la jolie petite mécanique entre les amateurs blogueurs et la rédaction est coincée. Et nous le regrettons.»

(/noir)

Une quinzaine de blogueurs se sont joint pour l’heure à cet appel.

On retiendra notamment le commentaire de l’avocat Gilles Devers, “partie prenante à cette initiative, et sans réserve” :

(noir)La subtile alliance créée entre le journal et les blogs est, à ce jour, une expérience rare. J’ai signé cet appel au nom de la protection des espèces protégées, fragiles et pleines d’avenir.

(/noir)

Sur son propre blog, Actualité du droit, Gilles Devers constate, avec humour, au sujet des motifs réels de la mise à pied de Johan Hufnagel que “l’enquête piétine”, mais “l’ADN n’a pas encore parlé”… D’utiles précisions juridiques, par ailleurs, sur la procédure de mise à pied conservatoire et le licenciement pour faute.

Signataire également, le blog Collectif SDF Alsace indique de son côté que “les journalistes de 20minutes.fr sont en train de créer un blog dédié à leur grève.”